Débat présidentiel en France à débattre

Je vous fait un billet à deux temps. Le premier paragraphe était écrit aux premières heures ce matin, mais je ne l’ai pas publié parce que je ne l’avais pas relu en temps avant de partir au travail. Le deuxième paragraphe correspond à la vision 20/20 et ayant lu un peu la presse. Je publie les deux quand même.

Heure: 06:24. « Après 24 heures, je vois que le débat sur le débat présidentiel français continue. Néanmoins, je récolte la vision suivante: on aime débattre du débat et que la conclusion est confuse. À mes yeux, il semble difficile d’imaginer que les résultats du débat aient été autant mitigés. Alors, au lieu de m’avancer sur exactement qui j’ai trouvé meilleur, je trouve plus pertinent de discuter des critères de jugement. Pour moi, je me concentre autant que possible en premier lieu sur le fond — sachant que l’impact du non verbal est plus que conséquent. Je cherche des réponses justes, bien sûr, mais aussi des réponses qui sont claires, concises et concrètes. En terme de forme, je regarde le caractère lors de la confrontation, car c’est le clin d’oeil a comment le candidat serait dans des discussions diplomatiques sensibles. Est ce le comportement d’un homme ou femme d’état ? Je paye attention ensuite à la posture du corps, les tics aux moments « décisifs » et la gestuelle. Je reconnais tout autant le poids du non-verbal. Et sur ces points, je suis plus que sûr de qui aurait gagner le débat. »

Heure 10:15. Ça y est. Le Figaro annonce la couleur. Ceux qui ont pensé que le débat était match nul devront revoir le score. Peu importe pour qui on vote, l’intérêt que j’avais pour ce débat était tout autant sur l’aspect duel — dans le fonds et la forme. Une leçon d’avenir pour les prochains débats. Voir le blog du Figaro de ce matin.

Je rajouterai un dernier point: quid de la politique externe. Il n’y avait pas beaucoup de discussions sur les vrais enjeux à l’étranger. N’est-il pas vrai que le rôle d’un président(e) devrait être plus axé vers l’extérieur et que la politique interne est le sujet du premier ministre et son gouvernement?

3 réflexions au sujet de « Débat présidentiel en France à débattre »

  1. Bien vu 😉
    En effet le président doit être tourné vers l’extérieur, mais sur ce point les deux candidats ont également une position.
    Miss Ségolène a accumulé les gaffes diplomatiques à chaque sorties, … donc elle craint un peu l’eau froide.
    Mister Nicolas a clairement annoncé que si il était élu il occuperait une très grande place au sein du gouvernement. Presque comme si le premier ministre ne devait être qu’un chef de cabinet.

    Et puis, à part la Turquie et l’Iran, les français moyens sont un peu dans leur village gaullois en ce moment.

    Sur le duel, je partage ton opinion même si parfois je trouvais qu’ils surjouaient un peu le rôle qu’ils avaient prévu.

  2. J’aurais bien vu au moins une reference ou, mieux encore, une discussion autour de l’Europe, la relation avec le Royaume Uni ou bien les EU… enfin, le reste sera en flux tendu des la victoire je suppose.

  3. I have no knowledge of the debate that occupies you this weekend. However, as an aesthete, one can surely only wish to be governed by beauty, not by the beast. Even Grocer Heath (with his awful teeth) could kiss a baby with impunity but old sarcophagus face would cause them life-long torment. I can only add that Corsica would probably be a better place with self-government and Segolene seems to be prepared to cut the pipeline.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *