La liberté de la femme sous trois angles

Droits des femmes: Le voile en TurquieJ’ai lu avec attention trois histoires qui se sont déroulées cette semaine.

1. La Cour suprême en Turquie s’est opposée 9 votes à 2 (reportage TF1 « Le voile reste interdit à l’université) au port du foulard à l’université – un cas crucial pour défendre l’état « laïque » de la Turquie. (« Turkey’s high court overrules government on head scarves » in IHT June 5, 2008). Étonnement, ce cas pourrait préfigurer l’abolition du parti en pouvoir, le AKP et son Premier Ministre pratiquant, Tayrip Erdogan. Il me paraît drôle qu’en France le port du foulard soit permis au facs (article sur wikipedia sur ce sujet).

Droits des femmes: Le regard feminin sur le divorce a Lille2. Le jugement à Lille de l’annulation d’un mariage entre deux musulmans avec, comme justification, la non virginité de la femme. La Ministre de la Justice, Rachida Doti, qui avait approuvé ce jugement au début, a changé de position et maintenant est en train de s’y mettre. Ce jugement est d’autant plus alarmant quand on considère qu’en Algérie, il y a eu plusieurs condamnations et expulsions contre des Chrétiens pour pratiquer la chrétienté. Je réfère à l’article qui s’exprime sur ce sujet « Islam : quand la France se réveille… » par Ivan Rioufol [blog.lefigaro.fr]. Lire aussi la chronique d’Alain-Gérard Slama du 2 juin, « Le Jugement de Lille et Le Divorce Français. »

3. L’Allemagne fait d’un nouveau livre scandaleux, « Feuchtgebiete » (Wetlands en anglais), un best seller avec plus de 680,000 copies vendues depuis son mise en marché en février. Comme j’ai lu dans l’article de l’Herald Tribune, « A raunchy best seller gets Germans talking » le 6 juin, 2008, le livre est interdit aux moins de 18 ans. Ce livre, écrit par une femme, Charlotte Roche, raconte la vie sulfurique et extrêmement sexuelle et scatologique d’une fille de 20 ans. Alors que l’Allemagne est un pays riche, ouvert, democratique et évolué, paradoxalement, l’Allemagne est aussi 23è/27 en Europe en termes de disparité de salaire entre les hommes et les femmes (22% en moins pour les femmes). Roche, née en Angleterre, remet une couche sur la liberté de la femme. En tout cas, ça confirme que le sexe vend.

Je trouve frappant que ces trois histoires dans trois pays différents sortent presqu’au même moment cette semaine Un pays essentiellement musulman qui repousse les traditions musulmanes, un pays « laïque » qui accepte les coutumes musulmanes et, en même temps, l’Allemagne continue dans sa tradition « progressiste. » Trois axes de pensée autour de l’école, le mariage et le sexe. Trois façons d’aborder la liberté de la femme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *