Saga SFR – « Won’t get stoned again…? »

Le Saga reprend...

Le Saga reprend...

J’ai reçu, la semaine dernière, un appel inattendu vers 19h du soir.  L’appel marqué « 900 » sur mon iPhone est venu interrompre un appel business en cours.  Au bout du fil, j’entends un homme me dire: « aujourd’hui c’est votre journée chanceuse. »  Il s’agissait d’un appel du service clientèle de SFR.  Je ne m’y attendais pas du tout.  L’homme, qui s’appelait Stone (nom de code), a commencé à m’expliquer que SFR ne me permettrait pas deux fois l’exonération qu’ils m’avaient accordée exceptionnellement en décembre (voir le billet précédent qui, selon moi, devait clôturer l’histoire).

Sauf que, le Stone en question m’a appelé pour m’expliquer que mon contrat de 200E par mois ne me donnait pas droit de téléphoner à partir de l’étranger.  En fait, je n’avais pas bien compris mon contrat.  Au fond, il a bien fait de préciser les règles.  Sauf que, dans la forme, il m’a dit, avec un ton dédaignant, qu’il ne comprenait pas comment j’avais pu me tromper.  J’ai expliqué que cela était ce que j’avais compris, lors de deux communications avec SFR spécifiquement pour mieux comprendre mon contrat « Série Limitée Illimythics Pro 24/24. ».  Il a reitéré ses propos  et m’a demandé si j’étais américain.  Je ne suivais pas son raisonnement.  Une fois que je lui ai expliqué ma nationalité (américaine), il m’a parlé en anglais — avec un étonnement bon accent anglais.  Par contre, son ton ne s’est pas adouci.  Au contraire.

Il a pris un malin plaisir à faire la leçon.   Il m’a expliqué que c’était sans doute à cause de ses 27 ans passés aux Etats-Unis qui l’ont rendu ainsi.  Sur quoi, j’ai clarifié que pas tout américain avait besoin de donner des leçons à tout le monde.  Il m’a dit, « la plupart, si. »

J’étais sidéré.  Après l’insulte sur mon intelligence, il insulte mon pays.  Ce Stone a commencé à s’excuser, et en balbutiant, on est revenu sur le sujet du fond (le contrat), quand il s’est plaint que d’autres clients SFR avaient aussi mal compris.  En tentant de clarifier mes droits, noir sur blanc, il m’a ensuite dit que je pouvais téléphoner depuis le sol français « partout dans le monde. »  Etonné, je lui ai dit que je ne pouvais que téléphoner en Europe et Amérique du Nord dans le forfait.  Il a admis que j’avais raison. Enfin.

Compte tenu de la nature totalement choquante de son attitude,  il m’a donné un mois gratuit.

Qu’en pensez-vous de ma situation?  Que devrais-je faire à votre avis?  Est-ce que SFR ou un concurrent (par exemple, Bouygues ou Orange) lit mon billet?  Je vous invite d’y participer!

2 réflexions sur « Saga SFR – « Won’t get stoned again…? » »

  1. Cher Minter, je suis d’autant plus désolée de lire ton billet que je travaille dans le CRM depuis 3 mois et que je pourrais t’aider à décrypter beaucoup de ce que tu évoques ici (et dans ton billet de décembre sur le même sujet). Comment résumer ? Low cost call centers, low wages, little competence (in service and product) or none, low motivation or none, disfunctionalities at every corner… Est-ce mieux aux USA, ou ailleurs, je l’ignore (pas sûr). En tout cas, pour ce qui concerne l’opérateur, je suis chez Bouygues depuis .. toujours! et très satisfaite. Maybe worth checking them out. A très bientôt, j’espère 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *