Google Recherche Instantanée – Stratégies SEO à revoir rapidement!

UN CAUCHEMAR INSTANTANE POUR LA STRATEGIE “SEO” ?

Le lancement de Google Instant Search (la recherche instantanée) ce mercredi 8 septembre est estimé à apporter autour de 350 millions d’heures d’économies par an sur l’ensemble de la planète.  J’ai adoré la citation de Marissa Mayer, la VP de Google : « Nous estimons que [ Google Instant Search ] va aider les utilisateurs à gagner 2 à 5 secondes par requête… ou 11 heures par chaque seconde qui passe. »  Ce lancement entraînera aussi une petite révolution au niveau des techniques de SEO (Search Engine Optimization = optimisation du moteur de recherche).

J’ai tendance à penser que les stratégies de SEO – aussi brillamment soient-elles organisées par le passé – peuvent se convertir instantanément en un cauchemar parce que Google a définitivement changé la façon de gérer les requêtes ; ceci pourrait défaire beaucoup du travail SEO fait précédemment.

Quand j’ai joué avec le nouveau système de recherche instantanée en y mettant le nom de ma marque, « The Myndset », je tapais lettre par lettre, et je voyais défiler les propositions.  Ce n’était que quand j’ai tapé la 8e lettre: themyndset que j’ai enfin retrouvé ma marque dans les résultats.

Il s’agit de l’état d’esprit ... au juste

Il s’agit de l’état d’esprit ... au juste

Avec les 8 lettres « themynds, » Google me donnait 39,000 résultats et themyndset.com prenait les 7 premières places.  En revanche, jusqu’à ce point, pendant que je tapais les premières 7 lettres, mon site n’apparaissait pas sur la première page.  J’ai constaté que je recevais exactement le même nombre de résultats en utilisant Google sans Instant Search.  À noter qu’en passant sur la page suivante des résultats, Google vous met d’office sur le premier terme proposé.

La combinaison de réponses basées sur votre location physique avec le résultat de la recherche instantanée (au-delà de la fonction auto-suggestion et le menu « drop-down » qui existent déjà) obligent les liens sponsorisés ou achetés et les techniques d’optimisation à être revus. Je ne peux qu’imaginer que les agences digitales ‘dans le coup’ soient depuis mercredi en train de débattre l’impact de cette technologie.  Si l’agence ne l’a pas encore fait, elle devrait.

Tout n’est pas rose pour Google.  Les consommateurs s’en plaignent.  Vous pourrez constater ici dans des commentaires, majoritairement négatifs, déposés sur un article du Washington Post « Instant search a new option in the familiar order of Google domination. »  Il n’y a pas qu’en Europe qu’on se méfie du Big [Bad] Brother Google – il y a plein d’anti-Googlites aux Etats-Unis.

Qu’implique donc cette nouvelle technologie de recherche ?

(1) Moins de temps passé sur les pages de recherche et plus de temps sur les sites voulus ?
(2) Quand une publicité contextuelle apparaît dans la page de résultats, il sera bien plus difficile de savoir QUAND la pub devrait être visible (i.e. à quel moment au fur et à mesure qu’on tape les lettres du mot recherché).
(3) La manière dont les sites vont défiler sur la page de résultats sera reliée à la fois à comment le mot est épelé et aussi en fonction d’où l’on se retrouve (lieu physique).  Pour ne pas oublier en fonction de son historique de recherche (grâce aux chères cookies).

Instant Search n’est, au moins pour l’instant, qu’une option – qu’on peut activer et désactiver avec un clic.  Disponible en Amérique du Nord, Instant Search devrait faire sa sortie en Europe la semaine prochaine.  Pour ma part, j’ai eu du plaisir à jouer avec (je n’ai pas vécu d’économie de temps encore). Il sera intéressant de voir le taux d’acceptation.  Je veillerai aussi aux façons dont les agences digitales feront face à cette nouvelle initiative et comment les autres moteurs de recherche réagiront.

MIS A JOUR (16/9/10): Quatre points que j’ai appris depuis publication de ce billet sur Instant Search:

1 / Google a annoncé que les impressions ne seront comptées qu’après la règle des 3 secondes (comme la nourriture qui tombe par terre). Ainsi, si vous tapez la moitié du terme recherché et vous faites défiler et méditer sur les résultats, ceci comptera comme une impression.

2 / Google a dit qu’il n’y aura aucun avantage à acheter des mots-clés de la moitié du terme recherché. À savoir, soit disant, vous ne bénéficierez pas de l’achat de « Parce Que », si vous êtes L’Oréal … Le débat semble être ouvert sur cette notion.

3 / Google Instant Search ne sera pas omniprésent. Il sera essentiellement disponible que sur la page d’accueil Google Classic (pas iGoogle).  Dans le court terme, il ne sera non plus disponible dans l’espace add-on dans la barre des navigateurs, hormis Chrome. Il ne fonctionnera pas sur les plates-formes mobiles.  Et, si la bande passante est limitée, il revient par défaut à la recherche NON-INSTANTANÉE.  Ceci dit, ils sont en train de préparer un déploiement plus large sur les autres plateformes dans les mois qui suivent.

4 / Enfin, j’ai entendu dire que quelque part autour de 1 / 4 de toutes les recherches sont spécifiques locales (i.e. par rapport à une recherche web). En d’autres termes, les gens ont besoin d’organiser leur référencement pour accueillir une recherche et un contenu local.

Si vous ajoutez les effets des résultats en temps réel (www.google.com/realtime), les résultats payants et l’espace occupé par le menu déroulant (« drop down »), il semble que feu de l’action va forcément se passer dans les trois premiers résultats.

3 réflexions sur « Google Recherche Instantanée – Stratégies SEO à revoir rapidement! »

  1. Ping : Les tweets qui mentionnent Google Recherche Instantanée – Stratégies SEO à revoir rapidement! « Minter Dialogue en français -- Topsy.com

  2. Tout a fait Yael… Ce qui est aussi à faire, c’est d’évaluer la différence des résultats en fonction d’où vous vous trouvez (ISP). Les résultats sont étonnament différents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *