9.5 raisons pour ne pas investir les médias sociaux

Le web social n’est pas pour tout le monde

J’ai été invité à livrer un discours aux Assises des Médias Sociaux (Innovation Napoleon) pour parler de faut-il (ou pas) investir les médias sociaux.  Bien entendu, la salle et les intervenants étaient pour la plus grande majorité des apôtres du web 2.0, familiers avec les termes tels que social commerce, géoloc et xml.

Dans ces conditions, j’ai décidé de lancer un discours à contre pied.  Il ne s’agissait pas de rassurer quelques entreprises qui ne sont pas encore aller sur le web, mais de mettre en garde ce qui ne devraient pas y aller ou y être (dans la manière qu’elles le font actuellement).

Voici ma présentation en vidéo:

Le lien vers la vidéo sur ma chaîne Youtube.

1 réflexion sur « 9.5 raisons pour ne pas investir les médias sociaux »

  1. Cette intervention fut très instructive, mais je ne peux rejoindre entièrement ce point de vu. En effet, il est de notoriété publique que les réseaux sociaux sont un support de communication sans pareil aujourd’hui, tant la proportion de personnes maitrisant cet outil est grande. Comme il est très justement spécifié lors de la présentation, seule des « niches » seront concernées par la non nécessité d’évoluer sur les réseaux sociaux (les produits pour personnes agées, et encore, la tendance change avec de plus en plus de personnes agées accédant à l’outil internet, ou très riches, mais cela ne correspond pas à une majorité de la population).
    Si l’on retire ces niches, le marché reste gigantesque, d’où le pourquoi ALLER sur les réseaux sociaux.

    Intervient ensuite la question de la culture de l’entreprise, de son secteur, et de son produit. Il y a encore quelques années, beaucoup de marques du luxe disaient qu’elles se seraient jamais sur internet, que cela ne correspondait pas à leur culture, à leur cible. On voit aujourd’hui que rares sont les marques qui n’ont pas fait le pas, démontrant ainsi que plus qu’une question de culture, c’est une question de nécessité d’évolution. Une culture d’entreprise se crée dans son passé, mais également dans ses choix présents, et est donc susceptible d’évoluer, au même titre que l’Homme, on évolue avec le temps, c’est pourquoi je ne pense pas que la culture d’entreprise soit une raison de ne pas aller sur les réseaux sociaux, car elle peut et doit évoluer.

    Enfin, je souhaiterais parler des points pour lesquels je suis tout à fait en accord, à savoir la nécessité d’avoir un « bon produit », et le fait que s’importer sur les réseaux ne résoud aucun problème, qu’il soit de SAV, de chiffres, ou même de réputation. Pire encore, si une entreprise s’inscrit sur des réseaux avec ce type de problèmes, les retombées n’en seront que plus néfastes, car accessibles et visibles par une plus grande quantité de personnes (plusieurs milliards potentiellement!), ce qui finirait d’enterrer l’entreprise… De plus, l’augmentation des chiffres ne vient qu’avec une certaine notoriété de base, pour des entreprises non spécialistes du « e-commerce », elles doivent être connues et véhiculer une image de confiance, sinon le succès sera très difficile à rencontrer…

    En conclusion, les entreprises doivent migrer vers les réseaux sociaux, les alimenter chaque jour, et si ce n’est pas dans la culture de l’entreprise, initier le changement petit à petit, pour, à terme, être à égalité sur des marchés souvent hyper concurentiels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *