Entretien Michel de Guilhermier, Entrepreneur (Photoways, Inspirational Stores…)

Michel de Guilhermier a commencé sa carrière en 1987 chez le cabinet de consulting Bain & Co, puis a travaillé chez Dole Food et PepsiCo dans des fonctions de business development et opérationnelles, puis commence sa vie d’entrepreneur en 1996 en rachetant le Groupe ProviFruits (réseau de 40 magasins de détail spécialisés dans la vente de fruits et légumes).  En parallèle Michel fonde Burlington France (cabinet de conseil en LBO), puis Photoways (développement de photo numérique en ligne), qu’il revend en 2 étapes, 2005 et 2007, puis fonde Inspirational Stores (groupe e-commerce dont initialement la vocation était de prendre intégralement en charge l’eCommerce pour les grandes marques, mais qui s’est depuis totalement réorienté).


Dans cet entretien, nous avons discuté de son blog, de Twitter, l’e-Réputation, les clés de succès pour l’e-Commerce et les différences entre les Américains et Français vis-à-vis l’innovation.  A la fin de l’entretien, vous entendrez l’offre d’un beau cadeau à gagner.

Vous pouvez le suivre sur le Blog de Michel de Guilhermier.

Les 4 formations en très petits groupes proposées par Michel sont sur l’eCommerce (avec Catherine Barba Chiaramonti), l’Entrepreneuriat, l’Ecoute Client et La levée de fonds.  Vous pouvez chercher plus d’informations et vous inscrire en lui envoyant un email à mdeguilhermier.  BTW, les prochains ateliers auront lieu 26 novembre et 16 décembre.

CADEAU OFFERT (*FREEBIE!) : Et pour gagner une place offerte à une des formations proposées par Michel, il suffit de mettre un commentaire soit ici sur ce billet — ou bien sur la page MYNDSET sur Facebook — en décrivant pourquoi vous voudriez gagner cette place.  La réponse qui la mérite sera choisie par Michel lui-même.  Le gagnant sera annoncé sur Facebook d’ici le début novembre et sera contacté par moi!  (Il faudrait laisser un moyen de vous contacter).

————-

Pour suivre le show radio Minter Dialogue:

rss button Minter Dialogue Digital Marketing

Vous pouvez aussi vous inscrire pour Minter Dialogue, l’émission radio téléchargeable, sur :

 

5 réflexions au sujet de « Entretien Michel de Guilhermier, Entrepreneur (Photoways, Inspirational Stores…) »

  1. Ping : Les tweets qui mentionnent Entretien Michel de Guilhermier, Entrepreneur (Photoways, Inspirational Stores…) « Minter Dialogue en français -- Topsy.com

  2. Je saisis au vol l’opportunité de gagner une place pour une formation de Michel : j’ai déjà suivi celle sur le e-commerce et la rentabilité et l’état d’esprit m’a beaucoup plu : formation dense, riche, un rythme rapide, des témoignages forts et concrets, des éléments pragmatiques…
    Très envie de remettre cela pour un atelier entrepreneurs, ayant dans la poche un projet de création d’entreprise. Je me sens bien en phase avec les valeurs mises en avant par Michel : niake, pragmatisme, éthique. L’expérience et la pédagogie de Michel me feront gagner un temps précieux, en pointant du doigt l’essentiel, je suis juste au début de mon projet ! C’est vraiment une chance pour quelqu’un qui débute dans l’entrepreneuriat de pouvoir être « coaché » par un entrepreneur comme lui. Et quelle richesse de pouvoir rencontrer d’autres participants et échanger dans le même état d’esprit en petit comité!

  3. Ping : Entretien Michel Ktitareff – Correspondant Des Echos – Silicon Valley | Baladodiffusion.org

  4. Podcast très instructif sur le e-commerce avec tous ces aspects : avantages, inconvénients, et surtout les dangers à éviter ou du moins à anticiper, notamment parce qu’on ne peut pas contrôler l’information sur un tel média. Les facteurs clefs de succès cités (customer focus, offre percutante, economics) indispensables lorsque l’on veut pénétrer le marché e-commerce sont indéniables, mais Michel de Guilhermier prend soin de rappeler aussi qu’Internet n’est pas non plus un eldorado pour les businessmen. Internet est bien souvent moins rentable qu’un réseau physique et que l’enjeu à venir consistera à livrer rapidement et efficacement le cyberclient.
    Quant à l’aspect entrepreneurship, il est clair que les pays anglosaxons valorisent cela beaucoup mieux que les Français. Il faut aussi préciser que leur système d’éducation les encourage dans cette voie alors qu’en France, l’entreprenariat ne fait pas vraiment partie de nos valeurs sociales.

  5. @Morgane: Le premier pas, ne serait-il pas de reconnaitre les enjeux (et les freins)? Mais, la bonne mentalité se trouve et se développe de plus en plus… Le nombre de jeunes en France qui veulent se lancer en tant qu’entrepreneur est bien supérieur à ce que c’était par le passé (même récent).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *