Gilles Barbier, PDG de DisMoiOu, un French success story en cours

Gilles Barbier - DisMoiOu

Gilles Barbier - DisMoiOu

J’ai fais cet entretien à LeWeb 2010 avec Gilles Barbier, PDG et co-fondateur de DisMoiOu (TellMeWhere en anglais).  Dismoiou est un startup français qui connait un vif succès en France avec 700,000 utilisateurs dans le pays mère et 1 million d’utilisateurs au total.  Dismoiou, un « guide urbain, » est un service entièrement gratuit de recherche social qui permet de trouver des recommandations et avis sur des commerces et endroits pour se ressourcer ou se divertir (ex: hôtels, restaurants, boulangers, coiffeurs…).  Dismoiou catégorise les endroits autour de 7 thèmes: à manger, by night (sortir la nuit), le shopping, la culture, le bien être (y inclus le sport), les services (banques, fleuristes, pharmacies…) et les autres.  L’aspect « social » est que vous trouverez en premier lieu, les avis de vos amis (grâce à Facebook Connect).  Dans cet entretien, Gilles nous livre les chiffres et leurs perspectives pour l’avenir.  Aussi d’intérêt pour le chef de produits au marketing et chef de PME, Gilles donne quelques trucs et astuces pour mieux se faire trouver dans leur base de données.

Pour suivre le show radio Minter Dialogue:

rss button Minter Dialogue Digital Marketing

Vous pouvez aussi vous inscrire pour Minter Dialogue, l’émission radio téléchargeable, sur :

 

12 réflexions sur « Gilles Barbier, PDG de DisMoiOu, un French success story en cours »

  1. Ping : The Myndset » TellMeWhere Social Search Service, Interview with Gilles Barbier, CEO & co-Founder

  2. Ping : Les tweets qui mentionnent Gilles Barbier, PDG de DisMoiOu, un French success story en cours « Minter Dialogue en français -- Topsy.com

  3. L’activité de la start-up « DisMoiOu » s’insère parfaitement dans l’air du temps, en utilisant le filon de la sociabilité virtuelle. Cependant, je pense que la principale limite de ce genre de réseau réside dans la fiabilité ainsi que dans l’homogénéité du groupe social auquel appartient l’utilisateur du service proposé par « DisMoiOu ».
    En effet, n’y-a-t-il pas un risque potentiel pour l’utilisateur d’être « déçu » par les avis émis par ses « amis », et ainsi de remettre en question la crédibilité de ces dernier ?
    Somme toute, même si le concept permet dans un premier temps de se faire un premier avis sur les différentes offres proposées, je suis convaincu que se faire sa propre opinion en faisant confiance en nos propres convictions et intuitions est la meilleure attitude à adopter lorsqu’on fait face à une pléiade d’offres pouvant réponse à nos besoins.

  4. @C PERROTTA: tout comme l’expérience, rien ne vaut sa propre opinion! La force du système est qu’il y a aussi les opinions de personnes en-dehors de ses propres contacts — le tout sera d’avoir dans le système suffisamment de personnes qui émettent des commentaires/opinions (et cela de façon régulière pour avoir des avis à jour dans le temps aussi).

  5. On assiste depuis des années à une évolution croissante de l’intrusion dans la sphère privée. Le développement des nouvelles technologies a permis à chaque personne de dévoiler sa vie privée en direct et à chaque seconde. La population a un engouement flagrant pour la vie des autres. Ce site n’est qu’une étape de plus. Tout d’abord, il est basé sur un réseau social étendu à ses amis (Facebook) et à d’autres utilisateurs ayant les mêmes modes de vie. D’autre part, il utilise un service de géolocalisation. Grâce aux smartphones, la géolocalisation devient de plus en plus utilisées par les applications web. Ainsi nous pouvons savoir où se trouvent les personnes en temps réel. Selon moi, l’étalage de sa vie privée sur Internet peut être dangereux et la géolocalisation à des fins privées c’est encore pire. J’avoue que me faire géolocaliser par les autres même amis me fait peur pourtant j’ai un Iphone et Facebook…

  6. @claire. Je respecte votre position. Le smartphone offre des opportunités fabuleuses en tout cas en cas de panne! L’utilisation de son reseau doit, cependant, être travaillé avec soin.

  7. Je trouve ce podcast très intéressant. J’ai en ma possession un iPhone et Dismoioù est l’une des premières applications que j’ai téléchargé. Je l’ai utilisé quelques fois lorsque je cherchais une restaurant autour de moi (grâce à la localisation des restaurants autour de soi, très utile). Les avis des différents utilisateurs apporte un plus à cette application.
    Cependant, je n’avais jamais remarqué l’aspect « recherche sociale ». Elle était d’une part implicite, du fait du partage des différentes expériences des consommateurs, et d’autre part, inconnue. Je ne savais pas que l’application proposait des réductions mais aussi des restaurants, cafés, magasins… en fonction de mes goûts ou ceux de mes amis (ou réseau). Encore faut-il accepter que l’application ait accès à notre page Facebook. Cela me pose un problème au niveau de la confidentialité de mes données. Concrètement, je refuse à chaque fois que les applications de mon smart-phone se connectent à Facebook. Après, libre à chacun d’accepter ou de refuser.
    La shazamisation (il s’agit photographier un objet dans la rue via son smart-phone pour ainsi trouver instantanément le lieu de vente le plus proche), est-ce un futur outil de développement de l’application? Pourrons-nous, demain, trouver en photographiant une glace, le glacier le plus proche de nous et le mieux apprécié par nos amis?

  8. J’utilise très régulièrement cette application « dis moi où », très utile pour trouver un restaurant ou un supermarché peu importe où l’on se trouve… Sur l’avis d’autres utilisateurs je n’hésite pas a tester des restaurants si les critiques sont positives et détaillées mais c’est vrai que le plus souvent je laisse un avis uniquement si je suis déçue par le lieu !
    Je ne me suis pas connectée via mon facebook car je n’aime pas cette idée que tout le monde puisse connaitre ma vie privée (où je sors et ce que j’aime…) et je n’ai jamais réellement perçue le coté réseau social et avis de « ses pairs » sur cette application, il s’agit plus d’un qype de poche pour moi !
    Malgré tous il s’agit d’une application très utile et j’espère que celle ci évoluera plus dans son contenu informationnel comme par exemple avec l’utilisation des mobiles tags et de la réalité augmentée plutôt que le développement du coté réseau social

  9. Merci pour le post et ces commentaires 🙂 Quelques remarques complémentaires :
    – Dismoioù vous propose des avis de vos amis lorsqu’il y en a mais aussi (surtout ?) d’autres utilisateurs qui ont déjà aimés les mêmes adresses que vous. C’est donc intéressant de noter les adresses aimées (ou non) afin d’en découvrir de nouvelles intéressantes pour vous
    – Sur la vie privée, effectivement il faut apprendre à utiliser ces services en ayant conscience de ce que l’on fait. Il est a priori inutile de s’exposer à raconter ses nuits de beuveries dans tel ou tel bar, mais partager avec ses amis les perles découvertes au détour d’une rue est intéressant.
    – les données collectées au fur et à mesure du service sont exclusivement utilisées à personnaliser et donc améliorer le service perçu : dismoioù ne fait pas commerces de ces données. Nous encourageons l’utilisateur à se connecter avec Facebook car c’est la meilleur façon de profiter du service, mais il est toujours possible de créer un compte à partir d’un email anonyme.

    J’aime bien me représenter dismoioù et son utilisation sur smartphone comme un bouche à oreille généralisé – quand vous allez quelque part, vous y retrouvez ce qui s’y est dit et nous essayons de mette en avant ce qu’ont dis les utilisateurs qui vous ressemblent le plus pour vous permettre de trouver rapidement l’information la plus utile. Voilà, j’espère que le service continuera à vous plaire !

  10. @Gilles, merci de ton passage et d’avoir pris le temps de répondre ici même! J’aime bien ton concept de ‘bouche à l’oreille généralisé. » Je vois qu’il y a de plus en plus de mes amis qui sont dessus… tipping point reached? Bonne suite.

  11. Ping : TellMeWhere Social Search Service, Interview with Gilles Barbier, CEO & co-Founder - @MinterDial @MinterDial

  12. Ping : TellMeWhere Social Search Service, Interview with Gilles Barbier, CEO & co-Founder -Minter Dial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *