Les commerces parisiens ouvrent + tard…

Le Figaro de hier a cité, p 18 dans la section Economie, une nouvelle tendance à Paris de voir les boutiques s’ouvrir de plus en plus tard. J’avoue que la tendance me convient. J’ai toujours eu du mal à m’ajuster à l’idée que nous étions supposer faire nos courses soit pendant les heures de travail, soit avec TOUT LE MONDE le samedi. Oui, ces actions contrarient les partenaires sociaux, mais je trouve la pratique plus saine pour le reste du monde qui doit travailler. De plus, je pense que ça peut être un élément dynamisant pour l’économie. Comme dit le directeur de marketing de Monoprix, Hubert Hémard, « jusqu’à présent, les formules de magasins ouverts 24 heures/24 n’ont pas fonctionné alors qu’elles marchent à Tokyo, Londres ou New York. » Ce sont de belles références. Je ne suis plus de l’âge de vouloir faire mes courses à 3h du matin, mais c’est vrai que le fait qu’il y a des magasins ouverts à cette heure-là donne une toute autre sensation à la ville.

En tout cas, pour ma part, j’apprécie cette évolution. Qu’en pensez-vous?

4 réflexions sur « Les commerces parisiens ouvrent + tard… »

  1. Our local Carrefour is open until 9pm although the shelves don’t get refilled after about midday, so by the evening they are looking a little forlorn, some of them.

    Before having children, I did used to go late, but I’ve now organised myself into going on a Saturday morning first thing. This obligation annoys me however.

    I do think a little Sunday opening would go a long way. Supermarkets in tourist resorts open on a Sunday morning and it’s very handy.

    Also, some supermarket workers might like to work these odd times for the extra pay or it enables them to work two jobs more easily if they need the money.

    What I don’t like in France is the people at the top telling those who want to work that they can’t because a) it’s bad for them; b) they should be in church; c) they will be neglecting their non-existent family, etc.

    At Christmas I actually take a day off to do my shopping or just do most of it on the internet simply because the Saturday hoards are too much for me to take.

  2. On my most recent trip to the Limousine region, to visit Eymoutiers, a town with a modest population of about 4000 people, the local Casino super market was open on Sunday morning and it was a riot seeing the throngs of people doing their shopping. Aside from the community shindig, it shows that there is a real desire to be able to do one shopping at times when we are not working (or going to Church for that matter). In fact, there were many ‘normal’ stores (other than boulangeries) that were also open on Sunday. Quite a pleasant surprise. I also thought it was funny to see stacks of Daily Mails, Financial Times and other foreign papers in this town in the middle of nowhere. Ten years ago, there was barely French national press (I exaggerate a bit). Anyway, a tangible sign of how ‘small towns’ are changing in France.

  3. Tout ceci est tellement évident. C’est un véritable fléau de voir à quel point les choses ne bougent pas dans ce secteur, alors que tout le monde y trouverait son compte et que l’économie vivrait un coup de fouet grâce à cela.
    Si un politique s’attaque à ce dossier il sera obligé d’en passer par une « véritable réforme » pour convaincre, alors qu’il ne s’agirait que de suivre notre évolution.
    Et que penser des services publics qui ne sont ouverts qu’aux heures de bureau ?

  4. Avec les reductions de personnel qui sont prevues par le President, je vois mal venir une expansion d’heures d’ouverture… A suivre en 2 ans!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.