Le Sac en Supplément… mais deux fois? Chez Nicolas.

Chez Nicolas logoL’autre jour, j’ai acheté une bouteille de vin chez Nicolas (70 rue Miromesnil). J’ai une carte de fidélité Nicolas et c’est le magasin de vins que j’utilise le plus fréquemment quand j’en ai besoin — quoique ce ne soit qu’une fois tous les deux mois. Alors, cette fois-ci, j’achète une bouteille à 15 euros et la vendeuse me propose un sac. Je dis oui, paie et pars. Le lendemain, je faisais le tri des reçus dans mon portefeuille et par hasard je vois qu’il y avait deux sacs facturés avec la bouteille (à 15 cents chacun). Quatre jours plus tard, je passe devant le Nicolas en question et retrouve la même vendeuse. A ma surprise, elle se souvenait de ma visite. J’évoque le sujet de la surfacturation (sans avoir le reçu sur moi car je faisais un jogging) et elle me sort spontanément que j’avais hésité et que j’ai changé d’opinion (ex: non, ensuite oui, ou oui, ensuite non)! Elle m’a dit qu’elle l’avait enlevé. Mais le problème de son argumentation c’est qu’il n’y aurait jamais eu aucune raison de me facturer deux fois, même si j’avais changé d’opinion.

chez nicolas sacHier, je suis repassé et une autre collaboratrice y était. J’avais le reçu cette fois-ci. A ma grande surprise, cette femme était au courant de ma venue il y a trois jours (en jogging). Comment est-ce possible ? Pourquoi aurait parlé la première vendeuse à sa collègue ? La collaboratrice s’en est excusée plusieurs fois. Je laissais entendre que c’était un peu bizarre tout ça. Je suis parti avec mes 15 cents de remboursement, histoire de principe. Mais, au total, je ne puis laisser passer ceci. Je me demande si d’autres personnes perçoivent la même chose ailleurs ? Était-elle une erreur innocente tout simplement ? Pour 15 cents, on s’accorde que ce n’est pas bien grave, mais je trouvais le tout un peu louche. 15 cents a chaque fois ? Il convient que la vente au détail est difficile. 15 cents chaque fois peut faire l’objet d’une petite marge de plus…? Suis-je trop cynique ?

Vous avez eu des circonstances similaires ? Racontez-nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *