Au secours l’économie française

A la radio le matin du St Valentin, j’ai écouté l’entretien de Laurence Parisot qui est la présidente du MEDEF, la première organisation du patronat de France. Alors, on peut comprendre qu’elle est de droite. Cependant, j’étais ahuri de l’entendre dire que la solution pour la France est de « diminuer le chômage. » Je pense que le besoin — avec l’attitude comprise — est de créer une économie dynamique et motrice de développement pour attirer du capital, inciter les entrepreneurs, motiver les entreprises a être de plus en plus compétitif et enfin pour créer des emplois.

Les moyens sont plus importants que les fins dans ce débat car, si on commence par la fin, nous ne ferons que « céder » au lieu d’impulser.