Top 10 des raisons moins qu’évidentes pour lesquelles le padel est un sport fantastique !

Si je ne suis pas en train de parler du leadership et de branding, il y a de fortes chances que je suis en train de jouer ou écrire sur mon amour du sport : le padel. Je joue au padel trois à quatre fois par semaine et j’ai lancé un podcast cette année en anglais (The Joy of Padel). Je suis un addict avéré du padel. J’ai écrit avant sur les 5 raisons pour lesquelles vous tomberez amoureux du padel. Voici maintenant une liste, avec un coup de chapeau à Rohit Bhargava (auteur de The Ten Non-Obvious Mega Trends et qui a participé à mon podcast en V.O.) de dix raisons moins évidentes pour lesquelles le padel est un sport si formidable.

  1. Facile à jouer. Pour les personnes de tous âges et de tous niveaux, il est si facile de commencer et de se sentir satisfait de ses réalisations. Pourtant, il convient de noter qu’il est difficile, voire sacrément difficile, de devenir bon. Et en cela, c’est aussi amusant parce qu’on peut vraiment grandir, malgré l’âge.
  2. Dimensions plus petites. Plus de 80 % du jeu se déroule dans un espace d’environ 49 m2 (7×7) allant jusqu’à 63 m2, bien que les dimensions du terrain de padel complet soient de 20 mx 10 m. Cela signifie qu’il est plus facile pour les joueurs plus âgés ou moins mobiles de se déplacer par rapport au tennis où environ 80 % du jeu se déroule dans un espace de 72 m2 (9×8) à 80 m2 (c’est-à-dire un espace >50 % plus grand que le padel), mais cela peut aller jusqu’à plus de 90 m2, comme lors du match Federer-Murray (voir ci-dessous). Cette différence de taille rend le terrain moins intimidant et la hauteur du filet est plus adaptée aux enfants que celle du tennis sur gazon.
  1. Au padel, la puissance peut être contré (jusqu’à un certain point) par la ruse et l’anticipation. En d’autres termes, la puissance ne fait pas tout ! Cela peut permettre à certains joueurs plus âgés et plus lents de rivaliser efficacement avec des joueurs plus jeunes et plus puissants.
  2. La joie. On a tendance à jouer au padel avec le sourire. Et 99 % du temps, vous terminez avec un sourire de la taille d’une banane. C’est pour dire que c’est juste un plaisir à jouer. C’est de l’exercice sans penser que vous travaillez. C’est du combat avec le bon esprit. Contrairement au tennis, c’est généralement mieux de ne pas être trop crispé.
  3. Entouré de murs. Grâce aux parois, il est facile de garder les balles à portée de main après la fin du point. Vous ne perdez pas de temps à ramasser les balles. En conséquence, pendant environ 80 % du temps que vous êtes sur le terrain, vous jouez des points car la balle n’est jamais loin. Certes, lorsque vous jouez avec de bons joueurs, ils peuvent faire sortir la balle « por 3 » ou « por 4 » hors du terrain. Mais, qu’on joue avec les bons joueurs les points s’allongent, et c’est généralement un répit bienvenu que d’aller chercher la balle.
  4. Taille de la raquette. La raquette, qui mesure environ 46 cm x 10 cm x 4 cm, tient dans votre valise à main. Elle est donc très pratique pour voyager ! Voyageons toujours avec sa raquette !
  5. Lien social. Sur le terrain, vous vous connectez avec tous les joueurs. Le terrain étant petit, il est très facile de se parler pendant le match. D’ailleurs, il est même conseillé — si vous voulez devenir bon — de discuter PENDANT le point avec votre partenaire, non pas des projets sociaux de la soirée, mais de l’endroit où se trouvent les adversaires, etc. ! Il n’est pas rare que les quatre joueurs discutent et célèbrent des points exceptionnels, quel que soit celui qui a remporté le point.
  6. Les gauchers* sont prisés. Contrairement à la réputation ‘sinistre’ des gauchers, le padel est TRÈS accueillant envers les joueurs gauchers. Le joueur gaucher joue toujours à droite et le partenaire droitier à gauche. Étant donné qu’environ 3 coups sur 4 sont tirés dans les entrailles (au milieu) du terrain, cela signifie que c’est sur les coups droits des deux joueurs. Bien sûr, il arrive parfois que deux gauchers doivent jouer l’un contre l’autre, mais c’est rare. Les bons joueurs gauchers sont une denrée rare. De temps en temps, je vois des gauchers (généralement débutants) jouer à gauche en explicant : « je ne retourne pas bien avec le revers. » Mais c’est une raison plutôt idiote. Si le retour est évidemment un tir important, il ne concerne que 1 point sur 4 (en supposant que chaque service soit contre le mur). Les joueurs intelligents comprendront cela et serviront sur le revers dans tous les cas (c’est-à-dire au milieu). Et pour 100% de tous les points, y compris après le retour du gaucher en jouant à gauche, cette équipe sera désavantagée avec les deux joueurs face au revers au milieu.
  7. Plasticité du cerveau. Le padel nécessite un recâblage du cerveau. Si vous êtes curieux et/ou aimez les défis, le padel est un casse-tête fascinant, surtout pour ceux qui viennent d’autres sports de raquette. Le padel semble facile au départ (voir point 1), mais il est en réalité très différent dans les détails du tennis, du squash, du badminton ou du jeu de paume, etc. Ainsi, les joueurs de tennis aguerris qui, certes, ont une grande coordination œil-main et un avantage au filet, devront désapprendre certaines de leurs habitudes, comme la demi-volée ou pire, la volée, depuis le fond du terrain, l’envie de tenter le kill sur chaque balle, ou le gros smash sur chaque lob… Même pour les joueurs de squash, les coins et les murs jouent différemment.
  8. Les vacances. Le jeu est un délice lorsqu’il est joué dans des climats plus chauds, c’est donc une destination de vacances naturelle. Des pays comme l’Espagne, l’Italie et le Portugal disposent d’un nombre important de clubs et de courts de padel. Le Moyen-Orient (Dubaï, Koweït, Qatar…) connaît une présence croissante dans le padel. Et en hiver, vous pouvez toujours partir dans l’hémisphère sud : Argentine, Brésil, Uruguay, Chili. À défaut, vous disposez de nombreux courts couverts dans les pays scandinaves accueillants.

Du point de vue d’un club, il existe également de nombreuses bonnes raisons d’installer des courts de padel. Mais ça, c’est pour un autre post. Si vous avez d’autres raisons non évidentes d’aimer le padel, merci de les partager !

*Comme j’ai deux enfants gauchers, je peux être partial !

Ce Que Nous Pouvons Apprendre en Discutant avec un Arbre avec Auteur et Conférencier Hervé Franceschi (MDF143)

Minter Dialogue avec Hervé Franceschi

Hervé Franceschi est un ancien sportif, préparateur mental, entrepreneur, auteur et conférencier. Son souhait est de permettre, à tous et un chacun, de vivre en harmonie avec la Nature et de se reconnecter à elle en expérimentant la Joie et son Leadership Naturel. En 2020, il a publié son livre « 4 Saisons pour trouver sa place dans ce monde, » duquel nous avons discuté dans l’épisode 111. Dans ce nouvel épisode avec Hervé, nous parlons des conversations qu’il entretient avec la nature, et plus particulièrement avec des arbres. Comment appréhender et entrer en conversation avec un arbre. Que nous disent les arbres ? Quels enseignements on peut en gagner ? Une discussion délicieuse.

Merci de m’envoyer vos questions par email — en tant que fichier audio si vous le souhaitez — à nminterdial@gmail.com. Sinon, en dessous, vous trouverez tous les liens pour un suivi du podcast. Vous êtes bien entendu invité à déposer un message ou à le partager. Si vous pouvez, merci d’aller déposer une revue sur Apple Podcasts pour le noter.

Pour joindre HervÉ franceschi

Continuer la lecture

La montée en puissance du padel chez Casapadel à Paris avec le directeur David Carmona (MDF137)

Minter Dialogue avec David Carmona

David Carmona est directeur du centre Casapadel à Paris. Ouvert depuis juillet 2017, Casapadel est un centre de vie sportif à l’intérieur, centré sur le padel tennis, qui se trouve à St Denis au nord de Paris et qui est le club de padel le plus grand sur l’Ile de France. Ils ont douze terrains et un espace restaurant aux accents ibériques (y inclus le barman, el jamón, du Manchego et de la bierre espagnole). Dans cet entretien, nous discutons du parcours de Dav et son chemin au padel, l’historique et les évolutions de Casapadel, les clés de succès pour monter un club de padel de cette taille, y inclus la gestion de la communauté.

Merci de m’envoyer vos questions par email — en tant que fichier audio si vous le souhaitez — à nminterdial@gmail.com. Sinon, en dessous, vous trouverez tous les liens pour un suivi du podcast. Vous êtes bien entendu invité à déposer un message ou à le partager. Si vous pouvez, merci d’aller déposer une revue sur Apple Podcasts pour le noter.

Pour joindre David Carmona

Continuer la lecture

Entretien avec un entrepreneur et patron humain, Denis Adjedje, PDG et fondateur d’AdGENCY Experts (MDF130)

Minter Dialogue avec Denis Adjedje

Denis Adjedje est fondateur et PDG d’AdGENCY Experts, l’agence conseil en choix d’experts, speakers et conférenciers. Avec 32 ans d’expérience, Denis est un entrepreneur dans l’âme qui courtoit et accompagne les dirigeants des plus grandes entreprises de France. Un passionné de rugby et un leader humain, nous discutons de son voyage d’entrepreneur, les principes et la valeur ajoutée de son agence, comment le métier de speaker/conférencier a évolué, les demandes actuels des clients des grands groupes, l’enjeu des réunions hybrides (en réel et à distance) et bien d’autres sujets.

Merci de m’envoyer vos questions par email — en tant que fichier audio si vous le souhaitez — à nminterdial@gmail.com. Sinon, en dessous, vous trouverez tous les liens pour un suivi du podcast. Vous êtes bien entendu invité à déposer un message ou à le partager. Si vous pouvez, merci d’aller déposer une revue sur Apple Podcasts pour le noter.

Pour joindre Denis Adjedje

Continuer la lecture

Le Luxe, son Marketing et ses Tendances, avec Alexandre Tchetverikov, Président chez LVMH Russie (MDF125)

Minter Dialogue avec Alexandre Tchetverikov

Alexandre Tchetverikov est Vice Président Exécutif du Groupe LVMH en Russie, et DG de LVMH Parfums & Cosmétiques et Parfums Christian Dior (Russie & CEI). Dans cette conversation, nous discutons de sa passion pour le rugby, l’évolution du luxe et les tendances à venir, le marketing du luxe, la présence du luxe en ligne ainsi que l’importance de la raison d’être dans ce secteur.

Merci de m’envoyer vos questions par email — en tant que fichier audio si vous le souhaitez — à nminterdial@gmail.com. Sinon, en dessous, vous trouverez tous les liens pour un suivi du podcast. Vous êtes bien entendu invité à déposer un message ou à le partager. Si vous pouvez, merci d’aller déposer une revue sur Apple Podcasts pour le noter.

Pour joindre Alexandre Tchetverikov

Continuer la lecture

Les Valeurs, Le Leadership et Les Médias avec le rugbyman d’exception, Denis Charvet (MDF118)

Minter Dialogue avec Denis Charvet

Denis Charvet, le joueur de rugby d’exception sélectionné 23 fois pour l’équipe de France, a joué pour son pays au final de la Coupe du Monde en 1987 et a été capitaine des Barbarians français. Après sa carrière sur le terrain, il devient consultant et commentateur régulier à la télévision (France2) et la radio (notamment RMC). Il a aussi poursuivi une carrière d’acteur au cinéma ayant eu, entre autres, un rôle dans « La Belle Histoire » de Claude Lelouche. Maintenant, il est producteur de film. Enfin, il a écrit trois livres, dont « La Mort Debout » (2008), « La Dernière Passe » (2015) et « Balle de Match » (2019). On y discute des valeurs du rugby, sa carrière, le leadership sur le terrain et dans l’entreprise, son experience sur le grand écran, l’évolution des médias et comment gérer une réputation en ligne en tant que figure publique.

Merci de m’envoyer vos questions par email — en tant que fichier audio si vous le souhaitez — à nminterdial@gmail.com. Sinon, en dessous, vous trouverez tous les liens pour un suivi du podcast. Vous êtes bien entendu invité à déposer un message ou à le partager. Si vous pouvez, merci d’aller déposer une revue sur Apple Podcasts pour le noter.

Pour joindre Denis Charvet

Continuer la lecture

La Mise en Movement d’une Equipe Performante avec Jean-Charles Trouabal (MDF109)

Minter Dialogue avec Jean-Charles Trouabal

Jean-Charles Trouabal, ex recordman du Monde de Relais – Conférencier et Directeur Associé de Smart’n’Sport, un cabinet qui crée sur-mesure des expériences collectives intégrant le mouvement et le plaisir. Dans cet entretien nous discutons de son parcours remarquable, les elements qui ont contribué à son succès, comment créer une équipe sur-performante, ainsi que ses discours et comment il exerce le métier de conférencier.

Merci de m’envoyer vos questions par email — en tant que fichier audio si vous le souhaitez — à nminterdial@gmail.com. Sinon, en dessous, vous trouverez tous les liens pour un suivi du podcast. Vous êtes bien entendu invité à déposer un message ou à le partager. Si vous pouvez, merci d’aller déposer une revue sur iTunes pour le noter.

Revivre la course 4x100m record du monde en 1990 où Jean-Charles, en compagnie de Max Morinière, Daniel Sangouma et Bruno Marie-Rose battent les anglais et le record détenu par les américains depuis 30 ans.

Pour joindre Jean-Charles Trouabal

Continuer la lecture

La France: est-elle prête au jeu collectif de l’internet ?

Coupe de Monde Emergeant 2010

Coupe de Monde Emergeant 2010

Après les actualités provenant de l’Afrique du Sud dans ce Coupe de Monde 2010, on voit que l’esprit d’équipe chez les Bleus a du chemin à faire.  La notion du collectif est pourtant fortement ancrée dans la société française.  Est-ce juste une aberration de footballers avec un comportement de nouveaux riches, ou trouve-t-on dans ce débâcle des liens avec la situation en France ?

Pour les entreprises, on sent une certaine malaise parmi les employés.  Au delà des tragédies humaines fortement médiatisées, on assiste a des manifestations sans arrêt et des difficultés à accepter le prix collectivement d’un système au bord de la faillite.   Continuer la lecture

NHL Hockey – Un moment historique

Étant donné que je suis un fervent du hockey sur glace ET que je soutiens l’équipe professionnelle de Philadelphie ET que j’ai vécu trois ans dans la ville mythique (par rapport au hockey du moins) de Montréal, j’ai envie de partager avec vous un moment historique dans le monde du sport. C’est un moment qui témoigne la force d’une équipe bien soudée, qui parvient à traverser la difficulté, de quoi s’inspirer dans la vraie vie.

Hier soir, en plein milieu de la nuit, j’ai écouté à la radio (un peu comme on faisait dans le temps sauf que je l’ai écouté à travers mon ordinateur) un match de hockey sur glace invraisemblable.  Il s’agissait du septième jeu décisif des quarts de finale du NHL ou, comme on dit à Montréal le LNH (Ligue Nationale de Hockey) entre mon équipe préférée, les Flyers de Philadelphia, et les Bruins de Boston. Continuer la lecture