Céline Verleure, Createur du Blog du Parfum qui n’existe pas…encore – Entretien podcast

Entretien avec Céline Verleure

Céline Verleure, consultant indépendant et fondatrice de Nahora SAS, spécialisé dans l’accompagnement des entreprises dans l’eBusiness, a travaillé dans le parfum et dans le web pour la plus grande partie de sa carrière.  Céline a lancé deux projets très intéressants, combinant le meilleur du web et le monde du parfum: Scentmap.com et Le Blog du Parfum qui n’existe pas … encore (sur Facebook).  Par le passé, Céline a travaillé chez L’Oréal, LMVH, Firmenich et a été Directrice Générale de Casa do Porto (importation et distribution de vins) au Brésil pendant 3 ans.  Voici l’entretien avec Céline.

Scentmap : Trouver un nouveau parfum qui vous convient!

Scentmap : Trouver un nouveau parfum qui vous convient!

Autre(s) site(s) mentionné(s) par Céline :

Pour connecter ou suivre Céline:

 

Pour suivre le show radio Minter Dialogue:

rss button Minter Dialogue Digital Marketing

Vous pouvez aussi vous inscrire pour Minter Dialogue, l’émission radio téléchargeable, sur :

 

8 réflexions au sujet de « Céline Verleure, Createur du Blog du Parfum qui n’existe pas…encore – Entretien podcast »

  1. Ping : Entretien avec Pierre Journel, homme du podcast | Baladodiffusion.org

  2. J’adhère complètement à cette idée d’entreprise. Le monde du parfum tel qu’il est aujourd’hui se caractérise par une course à la nouveauté. Les entreprises renouvellent en permanence leur offre de parfums, les publicités se ressemblent toutes et les consommateurs sont désenchantés et ne retrouvent pas la part de rêve, d’identité et de plaisir que l’on recherche dans un parfum. Personnellement, je crois beaucoup aux parfumeurs de niche qui ont une identité forte et qui ne craignent pas le parti pris olfactif. Les produits n’apparaissent pas dans des publicités, seul le relationnel, le bouche-à-oreille et le parfum en lui-même par son parti pris olfactif feront la réputation du parfum. En tant que consommatrice de l’Artisan Parfumeur, j’aime les parfums originaux et j’ai besoin de retrouver mon identité dans un parfum car c’est l’image que je donne de moi aux autres. Olfactive Studio, la marque des parfums 2.0 qui n’existe pas encore est une excellente idée car les clients participent à toute la conception du parfum. Il existe déjà sur le marché des stages où l’on peut créer son propre parfum mais ils se limitent à la fabrication du jus le temps d’une demi-journée. Ce nouveau site relève davantage d’une aventure pendant laquelle les consommateurs vont suivre le produit et l’adopter. Cependant, mon bémol, la déception peut être grande à la découverte olfactive du parfum. Toute cette création reste virtuelle et un parfum est avant tout une odeur.

  3. C’est vrai, @CLG, que le travail au final sera d’arriver à construire un parfum avec sa tête, coeur et fond qui correspondent à la volonté des partisans … et, je suppose, qui serait par ailleurs un parfum désirable par un public qui n’est pas sur la page Facebook, sans pour autant devoir plaire à tout le monde(pour rester niche)… Un beau défi pour Céline!

  4. Je trouve ce concept très original. Je pense également que c’est un beau challenge, mais que les français ne sont peut être pas encore pret pour sauter le pas ou du moins pas tous.

    En revanche ce qui me plait dans ce concept c’est l’originalité, le fait qu’on puisse se différencier des autres dans le choix des odeurs qu’on y mettra! Comme l’a dit CLG, je reste aussi un peut septique sur le rendu final du parfum, une odeur peut nous sembler agréable dans nos souvenir, et finalement ne pas se marier avec une autre. Je pense que les professionnels du métier seront là pour mettre le consommateur en garde en ce qui concerne le mélange des odeurs.

    Dernière petite chose négative, le prix du parfum. Nous savons que le parfum coute cher, j’aurais aimer en savoir un peu plus sur le prix du parfum à faire soit même sur internet.

    Les deux petits points négatifs ne m’empêchent pas de trouver cette idée formidable

  5. @Marine, des commentaires justes. En effet, pour participer plus activement à sa conception, vous pouvez allez directement sur le blog et donner votre pdv sur le prix! Je suis sur que Céline appréciera! En tout cas, ce qui est sympa de lire, c’est l’enthousiasme derrière votre commentaire. Bonne continuation!

  6. Etant fortement intéressé par la création d’entreprise je me sens toujours très impliqué lorsqu’on évoque le parcours d’entrepreneur. Céline Verleure tout au long de l’interview nous parle avec passion de ses différents projets qu’elle a réalisés sur internet.

    J’ai pu surfer sur le site http://www.scentmap.com après avoir écouté le podcast. Je ne le connaissais pas auparavant mais j’ai été agréablement surpris du concept, de la facilité d’utilisation ainsi que son design agréable. Même si comme elle le dit, le marché n’est pas encore « prêt » et que le concept est « sorti trop tôt pour le marché français » l’idée d’un moteur de recommandations de parfums est selon moi une réelle innovation.

    Je pense qu’il est d’autant plus utile lorsqu’on souhaite offrir un parfum. En effet, quand l’achat est personnel aller directement en magasin sentir les différentes fragrances et acheter un parfum est chose plus aisée, mais lorsque l’on souhaite offrir un parfum à sa/son bien aimé(e) la mission est bien plus difficile!

    Grâce à ce site internet il suffit de passer par trois étapes :
    1. renseigner la marque du parfum actuelle de la personne à qui l’on souhaite offrir un nouveau parfum en accord avec sa personnalité et ses goûts
    2. le nom du parfum
    3. la dernière étape affine nos critères en cliquant sur des onglets :
    – classique
    – intime
    – frais
    – nouveau etc.

    A la suite de cela, le site internet va nous proposer des parfums susceptibles de plaire à l’intéressé. Le site nous offre la possibilité de voir la photo des parfums, le design du flacon est un critère aussi important que l’odeur du parfum en lui même, de le noter, de se renseigner d’avantage sur ses caractéristiques, et nous donne l’opportunité de l’acheter en ligne sur des sites partenaires (ex : sephora)

    Je trouve vraiment ce site intéressant, interactif mais surtout novateur !

    Cependant, je souhaiterais souligner quelques points qu’il serait intéressant d’améliorer. J’ai pu remarquer que la base de données ne couvrait pas tous les parfums même connu (ex : Bleu de chanel, YSL L’Homme etc).

    On peut remarquer que la base de données des parfums est bien plus orientée vers les parfums femmes que pour les hommes. Je pense que c’est une erreur !

    Enfin, cet outil est un bon procédé d’écrémage pour se rapprocher au plus près du produit que l’on désire acheter. Cependant, selon moi passer en boutique est indispensable pour acheter un parfum. On peut donc douter du retour sur l’investissement de ce site, sauf si elle décide de le vendre à de grandes enseignes (ex : Sephora, Douglas, Marionnaud) qui pourraient le proposer en boutique sur des bornes tactiles en magasins et sur internet pour faciliter la recherche du consommateur avant de se rendre en boutique.

    Mise à part ces remarque j’ai passé un moment agréable sur ce site internet et je souhaite plein de réussite à cette entrepeneuse!

  7. Merci pour tous vos commentaires et désolée pour ce retour tardif. Etre entrepeneur n’est pas de tout repos 😉

    @ GLG : j’aime votre choix des parfums de niche à fort caractère ; pour passer du virtuel au réel sur Olfactive Studio, je vais orgnaniser des rencontres avec les fans pour sentir et évaluer les créations avant leur choix définitif

    @ Marine : Olfactive Studio comportera 3 parfums dès le lancement en espérant que l’un des 3 vous plaira, ils seront mis au point par des parfumeurs professionnels qui travaillent pour toutes les grandes marques. Pour le prix, je vous décevrai peut être car je souhaite investir beaucoup dans la qualité des parfums et cela a un prix, même si je ne gaspillerai pas en publicité…

    @ Ivan : merci de cette longue analyse positive de scentmap.com. En effet, le site ne s’adresse pour l’instant qu’aux femmes et j’attends de réussir à le proposer aux enseignes de distribution française ou étrangères pour le compléter avec les parfums masculins. J’ai pris le risque de le lancer sans un business model garanti et cela met du temps à porter ses fruits !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *