Influence marketing et l’influence sur les marques en ligne – Que devrait-on en faire?

Influence marketing reste un domaine encore un peu flou pour beaucoup de dirigeants, mais ça continue à se développer. La semaine dernière Alban Jarry a publié, sur son blog, un tableau dans lequel figurait les top 10 influents pour 10 marques en France. Comme Alban précise, ces marques ont été « [s]électionnées à partir d’une liste publiée par LinkedIn en juin 2015, qui recense les 10 marques les plus influentes dans cet outil de communication professionnelle. » Ces marques comprennent: LVMH, L’Oreal, Orange, Renault, Axa, Total, Capgemini, Facebook, Twitter et bien sûr, Linkedin.

Chaque marque s’est vue dotée des top 10 influents utilisant l’outil Traackr. Il est à noter que ce classement change en temps réel et qu’il est issu de 3 éléments:

  • Reach mesure la taille de l’audience de l’influent.
  • Resonance mesure l’engagement de l’influent avec sa communauté en ligne.
  • Relevance mesure combien l’influent est pertinent sur le sujet. (Indice par lequel le tableau est ordonné).

Au total, parmi les 100 influents listés, il y a beaucoup de noms reconnus. Par ailleurs, il y a plusieurs personnes qui figurent deux fois, dont Eric Delcroix, Cyril Bladier, Aurelie Coudouel, Viviane Neiter et Alban, lui-même. Pour ma part, j’ai eu la chance d’être cité pour la marque LVMH (voir ci-dessous) — mais il convient de souligner que ces influents sont identifiés pour un moment donné et qu’il ne s’agit que de l’influence en ligne.

LVMH Influence

Parmi les 100 influents dans l’étude d’Alban, on peut aussi noter, avec ironie, que seulement une personne n’a pas de compte Twitter — et elle est la 2e plus influente sur Twitter! Apparement, son compte est actuellement suspendu.

Influence marketing – 6 actions à recommander

Si j’étais une marque, que ferais-je avec ces informations ? J’ai une liste de 6 actions à recommander:

  1. D’abord, vérifier si / comment l’influence est mesurée chez soi.
  2. Etudier (pour bien comprendre) les mécanismes de cet outil de mesure.
  3. Vérifier si les personnes citées sont listées chez (a) les RP, (b) la Community Manager et (c) le service à la clientèle.
  4. Est-ce qu’il y a des membres de son agence de Communication qui y figure et, si non, pourquoi pas ?
  5. Vérifier combien de ses propres employés sont susceptibles d’y figurer (pour les encourager) – ici j’ai reperé la présence de @CLandomiel pour Orange, par exemple.
  6. Vérifier la strategie du Groupe vis-à-vis influence marketing.

Le marketing de l’influence est un domaine en plein essor. Quoiqu’on en dise sur le concept de l’influence, je suis persuadé que les marques qui travaillent astucement avec les influents vont petit à petit prendre du terrain…

Vos réactions?

Par ailleurs, si vous voulez en savoir plus sur Traackr, j’ai tourné un entretien podcast avec Nicolas Chabot, en charge de EMEA.

Entretien avec Nicolas Chabot, Traackr EMEA, nouvel outil de Influence Marketing (MDF83)

Minter Dialogue #83

Traackr-logo, Influence Marketing, Traackr, The Myndset Digital MarketingNicolas Chabot, Influence Marketing, Traackr, The Myndset Digital MarketingCet entretien est avec Nicolas Chabot, VP en charge de Traackr pour Europe. Traackr, créé en 2008 par deux français — Pierre-Loic Assayag et David Chancogne — est un outil pour aider à élaborer des stratégies d’influence en ligne. Visant des agences de communication et les marques qui souhaitent identifier et gérer leurs influenceurs, Traackr propose une solution intéressante dans le domaine de influence marketing. Comme Nicolas le dit, Traackr est un Google pour People!  Avec Nicolas, nous discutons également de comment mieux gérer ses influenceurs et les particularités du marché français.

Vous pouvez vous abonner au podcast Minter Dialogue ici par iTunes.

Lire la suite

Etes vous pour ou contre Klout: Une réelle mesure de votre activité influente?

Débat Klout aux Assises des Medias Sociaux

J’ai été invité à participer dans mon premier débat officiel depuis l’école lors des deuxième Assises des Medias Sociaux à l’Hotel Napoleon au début du mois de décembre. Animé par l’ami Damien Douani, ce débat était autour de la question:

Etes-vous pour ou contre Klout, l’indice d’influence?

Dans le camp des Pour Klout, il y avait l’éloquent Genaro Bardy (« Naro Minded« ) et Guillaume Simon, co-fondateur de TigerLilly.  En opposition à Klout, j’étais habillement accompagné par Cyrille Chaudoit qui est le PDG et co-fondateur de Scanblog et qui avait déjà écrit ouvertement contre Klout.  Fort de notre expérience gagnante, Cyrille et moi avons conclu tout récemment un entretien podcast ensemble.

Qu’avez-vous pensé du format de débat?

Pour ma part, j’ai pris un plaisir d’y participer.  Le format était bien respecté par tous, et j’en remercie Damien et mes collègues de la tribune.  J’ai trouvé la conversation constructive et bien équilibrée.  Mais, c’est vrai qu’au fond, je suis d’accord avec Emmanuel Vivier et Genaro: à défaut de trouver mieux, on devra rester avec Klout.   La preuve en est: j’ai toujours mon abonnement chez Klout.  Cependant, je pense que ça vaudrait la peine de maintenir la pression sur Klout et, par ailleurs, de s’inscrire (au moins garder l’oeil dessus) aux concurrents de Klout, à savoir Peer Index et Empire Avenue.  Entre autres choses, Peer Index permet des recherches sur les individus et thématiques plus poussées et précises que sur Klout.  Cela a des avantages, par exemple, pour les équipes de digital marketing qui recherchent des personnes influentes sur des sujets et des géographies spécifiques.