Apprendre digitalement

Apprendre le digital et les outils digitaux pour le faire


Le digital est à la fois l’objet à apprendre et le moyen de le faire. Un des dispositifs clés pour aller de l’avant est de réinitialiser une habitude d’apprendre en continu. Ceci demande de revoir ses habitudes et sources de lecture afin d’avoir un mélange plus adapté à ses besoins. Avec les nouveaux outils digitaux, les manières et options de consommer l’information permettent d’apprendre plus que jamais à notre gré. Je conseille fortement d’explorer les podcasts (show radio téléchargeable) qui existent sur tous types de sujets, permettant par exemple d’écouter lors des transports en commun pour se rendre au travail ou bien pendant un jogging. Il y a de plus en plus de podcasts sur des sujets variés. Je préconise pour démarrer:

Faites-moi plaisir et déposer vos podcasts préférés ci-dessous dans les commentaires !

Choisir de nouvelles sources

Sinon, il existe des centres de formation en ligne informels et formels, aussi bien gratuit que payant, tel que TED, MOOC francophone, FUN, COURSERA, UDEMY ou KHAN ACADEMY. Enfin, en termes de lecture en ligne, je préconise l’usage d’applications telles que FLIPBOARD ou FEEDLY qui permettent d’agréger des sources différentes autour de sujets choisis. Sur ces deux outils, il s’agit de sélectionner les sujets et des sources pour personnaliser votre lecture.

Apprendre de nouvelles habitudes

L’important est d’instaurer un nouveau régime et de nouvelles habitudes à apprendre tous les jours ce qui se passe dans le digital, veiller sur la concurrence et pour mieux vous munir pour l’avenir.

Apprendre en continu

Être acteur du digital se cultive quotidiennement. Beaucoup de personnes sont submergés par le nombre de communications à suivre, sur les applications, plateformes et équipements divers à notre disposition. Ne pas suivre ses communications pourrait avoir des conséquences néfastes pour le business, pour ne pas oublier la famille – et pour sa propre santé. Pour arriver à les maîtriser, il est question d’expérimenter constamment, de tester les applications, quitte à se faire cobaye parfois. C’est le dispositif d’un apprenant en continu. On y trébuchera certainement. Ce n’est pas pour rien que l’échec rime avec high-tech. Mais on y gagnera à la longue.

Le soif d’apprendre partout – Guest post par @Yendial au Hub Forum

et apprendre tout le temps

La Génération Y exprime ce sentiment plus fortement : il faut pouvoir apprendre partout, tout le temps. C’est le résultat de la société en 2012 : plus ouverte, plus immédiate, et aussi plus « consommatrice de bonheur » (sans entrer dans un débat philosophique sur la société de consommation et le bonheur où Luc Ferry le ferait mieux que moi).

Travailler, c’est apprendre. Au-delà de l’expertise professionnelle, c’est apprendre à travailler avec les autres, les connaître, les comprendre et donc se comprendre soi-même.

Grandir, se développer, une route vers une satisfaction, pour ne pas employer un mot plus ambitieux : le bonheur. Finalement, l’objectif de toute la vie est le bonheur et il se trouve aussi dans le travail, souvent plus facilement que dans la vie personnelle.

La question stratégique qui se pose : comment allier l’apprentissage — voire le bonheur — aux résultats ?

*Cette série de posts par Yendi Dial est inspirée par la participation au Hub Forum 2012. Yendi travaille au Myndset Company