L’éthique, les echecs et les erreurs du management – Les cas des « rogue » traders

Sauf si vous habitez dans une grotte, vous aurez entendu dire que JP Morgan a pris un coup (relativement mineur pour eux, dit-on) à son bilan ainsi qu’à sa réputation « équilibrée » dans une scandale de trading. Comme plusieurs articles l’ont souligné (je note en particulier celui du Daily Beast – en anglais), récemment il y a eu trois cas célèbres de « voyous », qui ont entraîné des pertes conséquentes à trois banques différentes ; et ces trois avaient en commun que les « rogue » (errants) traders été tous des ressortissants français.

Les 3 « rogues » protagonistes

JP Morgan logo

JP More or Less Gone?

Tout d’abord, il y avait le fameux Jérôme Kerviel, qui a généré une perte de 5 milliards d’euros à la Société Générale au début de 2008. Puis, en 2010, il y avait « Fabuleux » Fabrice Tourre, dont l’employeur, Goldman Sachs, a dû payer un demi-milliard de dollars en amendes liées à sa « naïveté » et la création de l’obligation Abacus. Et puis, il y a plus de deux semaines, nous avons eu le 3e mousquetaire, Bruno Iksil, impliqué dans une perte de 3 milliards de dollars à JP Morgan Chase. Connu sous le nom « La Baleine », il semble avoir été échoué.

La suite et la poursuite — qui prend le blâme?

Pour Kerviel, il a été condamné à cinq ans de prison et à payer € 4,9 milliards (6,7 milliards de dollars) en restitution à la banque. Bonne chance à les obtenir, ces sous-là.

target arrow bulls eye, The Myndset Digital marketing leadershipSelon Wikipedia, le résultat du scandale Tourre était que « Goldman a accepté de verser 550 millions de dollars – 300 millions de dollars pour le gouvernement des États-Unis et 250 millions de dollars aux investisseurs – dans un règlement avec la SEC. La société a également accepté de modifier certaines de ses pratiques d’affaires concernant les placements hypothécaires, y compris la façon dont il conçoit du matériel marketing …. En revanche, Goldman n’a pas admis des actes répréhensibles. L’avenir de Tourre, de son côté, est encore inconnu.

Alors que l’avenir réservé à la baleine de Londres est loin d’être connu, il y a déjà eu une retombée importante parmi les cadres supérieurs de JP Morgan. Contrairement à la situation chez Société Générale, la direction de JP Morgan a clairement été tenue responsable.

La responsabilité

Je cite, alors mon cher frère qui dans une phrase succincte l’a résumé ainsi :

« La différence est que avec la banque française, c’est le pauvre petit commerçant qui prend le coup et pour la banque américaine, c’est le management qui prend ses responsabilités. » Je pense que l’affaire Goldman montre que tout n’est pas aussi noir et blanc (ni bleu, blanc et rouge). Mais, le fait est que la haute direction doit être, par définition, tenue responsable ; même si l’un de ses employés se sont rendus coupables.

Les profils partagés

L’intrigue de ces 3 scandales est la connexion française, liée à un système éducatif fort en France qui met l’accent sur les mathématiques et qui permet aux étudiants français d’inventer des solutions et produits aussi complexes que les dérivés.

Le deuxième thème en commun, comme dans le cas de la Tourre et Iksil, il y a une attraction évidente par ces jeunes hommes français aux jeux et au risque ; ils ont tous une grande tolérance au risque – une caractéristique pas forcément attribué aux Français. On pourrait aussi penser qu’ils ont un sens d’éthique partagé également.

Un troisième point est l’âge de ces hommes. Kerviel et Tourre avaient tous les deux exactement 31 ans au moment de l ‘ «infraction». Et, si vous consultez l’autre grand scandale récent de trading chez UBS (ne comportant pas sur un Français cette fois-ci), par Kweku Adoboli, un ghanéen basé à Londres, qui était attrapé pour une perte £ 1,3 milliard, lui aussi, avait 31 ans. Iksil a apparemment la trentaine.

Des Conclusions et questionnements

Quelques conclusions et questionnements (et je serai heureux d’entendre les vôtres !):

  • Je conçois que nous avons besoin de plus de mathématiques dans le curriculum scolaire anglais et américain.
  • Ne doit le management toujours être tenu responsable, en particulier lorsque des sommes énormes sont impliqués ?
  • Comment modérer cette notion d’invincibilité qui semble rayonner chez ces jeunes hommes, sans pour autant enlever le flair, la créativité et le sens d’entrepreneur ?
  • S’agit-il d’un manque d’éthique personnel, un manque de régulation ou tout simplement les règles du jeu du trading ?

Post scriptum: Bruno Iksil a su très bien maîtriser sa présence en ligne!  Aucune photographie de lui existe et on ne connaît toujours pas son âge.  « Pour vivre heureux, vivons cachés » ?  En tout cas, visiblement ce n’est pas parce qu’on n’a pas de présence en ligne qu’on ne sera pas trouvé !

MDF55: Entretien avec Jérôme Deiss, Social Media Manager de l’AFPA, une vue opérationnelle

Comment bien s’occuper de sa communauté

Jerome Deiss, sur Minter Dialogue de The Myndset

Jerome Deiss, @e_influenceur

Jérôme Deiss est le Social Media Manager de l’AFPA, l’Association de la Formation Professionnelle des Adultes, une organisation nationale qui regroupent 10,000 salariés dont quelques 5,000 formateurs. Chaque année l’AFPA voit passer 200,000 stagiaires dans ces cours. Dans le cadre de ce poste, Jérôme gère un eco-système social media très vif et intéressant dont une page fan, de multiples comptes Twitter (29 au dernier compte!), Daily Motion et Viadeo.

Homme qui est sur l’internet depuis 1988, Jérôme nous livre dans cet entretien plein de conseils et de bon sens, particulièrement intéressant pour les opérationnels qui travaillent sur le marketing digital. Jérôme est un homme du terrain, expert de l’eReputation et quelqu’un d’éminement sympathique.

Continuer la lecture

MDF52: Entretien avec Cyrille Chaudoit, PDG de Scanblog pour votre eReputation

Pour soigner votre eReputation

cyrille chaudoit

Cyrille Chaudoit

Cyrille Chaudoit et moi avons animé ensemble la position du CONTRE KLOUT dans un débat classique au cours des Assises des Medias Sociaux à l’Hotel Napoleon. J’ai pensé opportun de poursuivre avec un podcast entretien car Cyrille est PDG et co-fondateur de Scanblog (avec Christophe Fiorito), une agence qui s’occupe de l’eReputation. Dans cet entretien, nous avons discuté des conseils pour mieux gérer son eRéputation, et quel rôle peut jouer le PDG.  Enfin, Cyrille nous livre des conseils pour les équipes du digital marketing et quelques bonnes sources.

MDF52: Entretien de Cyrille Chaudoit, PDG de Scanblog


Continuer la lecture

MDF48: Entretien avec Mounira Hamdi: Bien Gerer sa Reputation sur Internet

Un guide pour s’occuper de son eRéputation

Bien-gerer-sa-reputation-sur-internet-e-reputation-babkine-hamdi-moumenMounira Hamdi a co-écrit le livre « Bien gérer sa réputation sur Internet » avec Anthony Babkine et Nabila Moumen, tous diplômés de Télécom Ecole de Management. Le livre, édité par Dunod, est sorti en début du mois de novembre. Un sujet d’actualité, Bien Gérer sa Réputation est destiné à aider les individus à mieux manager leur présence en ligne.

Le livre comprend de nombreux témoignages de recruteurs et experts web 2.0 dont Didier Baichere (DRH de Alcatel), Florence Cariou (en charge de l’émergence du 2.0 au sein des RH, GDF Suez), ainsi qu’avec des copains de la toile, Franck La Pinta (responsable marketing web et RH 2.0, Société Générale), Jacques Froissant (DRH en recrutement 2.0, groupe Valtech et Altaïde),  Fadhila Brahimi (Cabinet FB-Associés) et Jean François Ruiz (Poweron).  BTW, j’y ai également contribué avec mes propres 7 règles d’or.

Mounira, Anthony et Nabila ont créé en parallèle, un site pour retrouver toute l’actualité de l’e-réputation sur www.ma-ereputation.com.

Dans cet entretien avec Mounira, nous avons parlé des bons astuces pour les individus, comment faire si l’individu est un employé d’une entreprise, des bons exemples de dirigeants en ligne en France, et des pronostiques sur le futur des nouveau réseaux sociaux, tels que Google+.

Continuer la lecture

MDF#47: Loic Moisand, CEO de Synthesio, Monitoring & Engagement pour votre eReputation

Loic MoisandLoïc Moisand est co-fondateur et CEO (Directeur General) de Synthesio.   J’ai eu le plaisir de tourner cet entretien chez eux dans le 1er arrondissement à Paris le 1er novembre.  Synthesio, une société spécialisée en Social CRM et eReputation, fournit aux marques des tableaux de bord et études ainsi qu’une plate-forme de dialogue pour les aider dans leur stratégie sur les médias sociaux.  Synthesio, un beau success story, est une société française, fondée en 2006 par Loïc et Thibault Hanin, et qui aujourd’hui s’est munit d’un bureau à New York et à Londres.  A retenir que Synthesio propose désormais un service de monitoring/veille en 30 langues.

Continuer la lecture

Conversation avec Delphine Ernotte, DG d’Orange France sur l’utilisation de Twitter

Suite à mon intervention aux cotés de Caroline Ghosn sur Comment Muscler Son eReputation, j’ai eu la chance d’enregistrer un entretien video avec Delphine Ernotte, la directrice générale d’Orange France.  Nous avons échangé autour du sujet de l’utilisation de Twitter en tant que dirigeant d’un grand groupe.  Ce n’est guère un sujet facil.  Voici le handle Twitter de Delphine Ernotte.  A suivre!

 

Education Digitale – L’Internet s’apprend en le vivant, pas en lisant un livre

Doubts and reservations

Doutes et réservations

Si Facebook a acquis 20 millions d’utilisateurs en France, il y reste certaines (voire beaucoup de) personnes qui sont des utilisateurs récalcitrants, qui se méfient de cette plateforme et qui, de toute évidence, y sont en reculant. Mais, comme le dirait Joël de Rosnay, la France y va avec du recul, non pas avec du retard.  A mon tour, un peu de recul sur cette question :  dans le cadre de l’entreprise, plus on attend pour se lancer, plus on se pénalise.

J’ai participé mercredi à la toute dernière conférence Innovation Napoléon, organisée par Marc Kawam et Thierry Noisette, où on a discuté des réseaux sociaux, sous le titre « Les Réseaux (a)Sociaux. » Il y avait deux sujets qui m’ont interpelés lors de cette conférence : (a) le besoin d’apprentissage permanent des usages de l’internet; et (b) la nécessité de passer de l’idée à l’acte.

Sur le premier point, nous sommes tous en train d’apprendre comment « faire » Facebook et Twitter…  C ‘est un travail évolutif.  Les utilisateurs doivent se former pour mieux cerner les fonctions, les paramétrages (qui changent régulièrement) et les codes d’usage, d’établir un ton et d’assurer une bonne présence en ligne ; en court, de soigner son eRéputation.  Sur le deuxième point (passer de l’idée à l’acte), il était soulevé — on peut le dire, avec véhémence — la légitimité des intervenants de parler sur le sujet des réseaux sociaux sans être en train de « walk the talk, » c’est à dire, de pratiquer au lieu juste d’en parler.  Autrement dit, la pratique c’est l’acte.  Bien entendu, nous étions dans le cadre d’une conférence qui s’apprête plutôt à la discussion et non pas aux actions, mais ça me fait penser au nombre de personnes — dans les agences de publicité, par exemple — qui donnent des conseils sur le digital et créent des campagnes pour leurs clients, sans utiliser ou en faire pour eux-mêmes.  Lorsque vous évaluez votre agence, n’est-il pas important de valider leur compétence, en vérifiant leur propre stratégie digitale? Continuer la lecture

Entretien avec Albéric Guigou – Co-fondateur de Reputation Squad

Albéric Guigou, un ‘pure player’ de la génération net, a fondé Réputation Squad avec Fabrice Ivara en janvier 2009.  Réputation Squad est une agence de eRéputation pour les entreprises et les particuliers. J’ai eu la chance de rencontrer et de travailler avec Albéric sur un projet de gestion de e-crise pour une entreprise internationale. Je vous invite à écouter cet entretien et de visiter leur site internet, récemment refait.

Continuer la lecture