Leadership et innovation pédagogique : Alexia Moity sur l’avenir de l’ECV Paris

Plongée dans l’univers de l’ECV Paris avec Alexia Moity

Introduction :

Bienvenue à tous les passionnés de créativité et d’innovation ! Dans cet épisode du podcast « Minter Dialogue », je reçois Alexia Moity, directrice de l’École de création visuelle Paris (ECV). Fondée en 1944, l’ECV est une institution prestigieuse qui forme les talents pour répondre aux besoins des industries créatives. Alexia nous partage son parcours inspirant et les défis qu’elle rencontre en dirigeant cette école dynamique.

Un parcours riche et varié :

Alexia Moity a débuté sa carrière dans le monde de la publicité, où elle a travaillé dans des agences renommées comme Buzzman. Elle a ensuite découvert sa passion pour l’enseignement et a rejoint l’ECV en 2014 pour créer le cursus digital. Aujourd’hui, elle dirige le campus parisien et coordonne les cinq cursus de l’école : design, animation, game, digital et architecture d’intérieur.

L’évolution de l’ECV :

L’ECV Paris a connu une croissance impressionnante, passant de quelques étudiants à plus de 1 000 répartis sur trois campus. Alexia nous explique comment l’école s’adapte aux évolutions rapides du monde créatif et technologique. Elle souligne l’importance de former des étudiants non seulement aux compétences techniques, mais aussi à la gestion de leurs émotions et à la santé mentale.

La diversité des cursus :

L’ECV propose une variété de cursus pour répondre aux aspirations créatives des étudiants. Le cursus design, historique de l’école, forme des directeurs artistiques en cinq ans. Le cursus animation enseigne la création de dessins animés, tandis que le cursus digital forme des UX/UI designers et des développeurs web. Le cursus game se concentre sur la création de jeux vidéo, et le plus récent, le cursus architecture d’intérieur, répond à une demande croissante pour ce domaine.

L’importance de la créativité :

Alexia insiste sur le fait que l’ECV ne forme pas seulement des techniciens, mais des créatifs capables de s’adapter à différents styles et tendances. L’école valorise la personnalité créative de chaque étudiant et les encourage à explorer et à assumer leur propre style. La créativité est au cœur de tous les cursus, qu’il s’agisse de design, d’animation, de digital, de game ou d’architecture d’intérieur.

Les défis de la santé mentale :

La santé mentale est un enjeu majeur pour l’ECV. Alexia explique comment l’école a mis en place des dispositifs d’accompagnement pour aider les étudiants à gérer le stress et les troubles psychologiques. Une psychoéducatrice est disponible pour les étudiants, et des référents handicap et VSS (violence sexiste et sexuelle) sont formés pour offrir un soutien adapté.

Le leadership moderne :

Alexia partage sa vision du leadership, basée sur l’écoute, l’empathie et la valorisation des talents de son équipe. Elle se voit comme un chef d’orchestre, mettant en musique les compétences de chacun pour créer une harmonie collective. Son parcours et son approche humaine du management sont des sources d’inspiration pour tous ceux qui aspirent à diriger avec bienveillance et efficacité.

Conclusion :

Cet épisode du podcast « Minter Dialogue » avec Alexia Moity est une véritable plongée dans l’univers de l’ECV Paris. Alexia nous montre comment une école peut évoluer et s’adapter aux besoins changeants des industries créatives tout en mettant l’accent sur la santé mentale et le bien-être des étudiants. Pour en savoir plus sur l’ECV et ses cursus, rendez-vous sur leur site [ecv.fr](https://www.ecv.fr).

Merci de m’envoyer vos questions par email — en tant que fichier audio si vous le souhaitez — à nminterdial@gmail.com. Sinon, en dessous, vous trouverez tous les liens pour un suivi du podcast. Vous êtes bien entendu invité à déposer un message ou à le partager. Si vous pouvez, merci d’aller déposer une revue sur Apple Podcasts pour le noter.

Pour joindre Alexia Moity ET l’ECV

Continuer la lecture

Animer sa page fan Facebook

Les options et opportunités sur le Web peuvent sembler énormes et, à la fois, difficiles à appréhender. J’ai écrit précédemment qu’une option intéressante, peu coûteuse et qualitative est de constituer sa présence en ligne au travers d’une page Fan Facebook pour votre business. Mais, une fois que votre page est montée, reste le travail de forme à effectuer : l’animer. Continuer la lecture