MDF63: Podcast avec Laurent Blondeau, Dirigeant Buzzed-In pour le meilleur développement commercial

Bonjour et Bienvenue au Show Radio Minter Dialogue EMISSION # 63.

Laurent Blondeau, The Myndset Digital marketing strategyCette émission est avec Laurent Blondeau, DG et fondateur de Buzzed-In, basé à Paris et spécialisé dans le développement commercial. Laurent a précédemment travaillé en tant que Directeur Commercial et Développement de Call in Europe, et avant ça une carrière chez TPS et puis à Canal+ ou il était en charge du Business Development et les nouveaux canaux de vente. J’ai rencontré Laurent — grâce à notre passion partagée de nouvelles technologies — chez Netexplo, l’Observatoire et Forum des nouvelles technologies. On discute dans cet interview de la frontière fâcheuse entre la vie privée et professionnelle en entreprise, la vente 2.0 et ses sources d’inspiration pour rester informer dans un monde qui bouge.

Continuer la lecture

Education Digitale – L’Internet s’apprend en le vivant, pas en lisant un livre

Doubts and reservations

Doutes et réservations

Si Facebook a acquis 20 millions d’utilisateurs en France, il y reste certaines (voire beaucoup de) personnes qui sont des utilisateurs récalcitrants, qui se méfient de cette plateforme et qui, de toute évidence, y sont en reculant. Mais, comme le dirait Joël de Rosnay, la France y va avec du recul, non pas avec du retard.  A mon tour, un peu de recul sur cette question :  dans le cadre de l’entreprise, plus on attend pour se lancer, plus on se pénalise.

J’ai participé mercredi à la toute dernière conférence Innovation Napoléon, organisée par Marc Kawam et Thierry Noisette, où on a discuté des réseaux sociaux, sous le titre « Les Réseaux (a)Sociaux. » Il y avait deux sujets qui m’ont interpelés lors de cette conférence : (a) le besoin d’apprentissage permanent des usages de l’internet; et (b) la nécessité de passer de l’idée à l’acte.

Sur le premier point, nous sommes tous en train d’apprendre comment « faire » Facebook et Twitter…  C ‘est un travail évolutif.  Les utilisateurs doivent se former pour mieux cerner les fonctions, les paramétrages (qui changent régulièrement) et les codes d’usage, d’établir un ton et d’assurer une bonne présence en ligne ; en court, de soigner son eRéputation.  Sur le deuxième point (passer de l’idée à l’acte), il était soulevé — on peut le dire, avec véhémence — la légitimité des intervenants de parler sur le sujet des réseaux sociaux sans être en train de « walk the talk, » c’est à dire, de pratiquer au lieu juste d’en parler.  Autrement dit, la pratique c’est l’acte.  Bien entendu, nous étions dans le cadre d’une conférence qui s’apprête plutôt à la discussion et non pas aux actions, mais ça me fait penser au nombre de personnes — dans les agences de publicité, par exemple — qui donnent des conseils sur le digital et créent des campagnes pour leurs clients, sans utiliser ou en faire pour eux-mêmes.  Lorsque vous évaluez votre agence, n’est-il pas important de valider leur compétence, en vérifiant leur propre stratégie digitale? Continuer la lecture

L’anonymat sur l’Internet : fléau ou bénédiction ?

Anonymat: Discretion ou Indiscretion ?

Anonymat: Discretion ou Indiscretion ?

Autant  l’anonymat est un principe fondamental dans une démocratie lors de la vote, est-ce que l’anonymat et le manque de vérification des sources sur l’internet créera, comme Eric Schmidt CEO de Google lui-même a dit, un « cesspool » (cloaque) de mauvaises informations ?  Est-ce que l’internet est simplement un moyen de brouiller les pistes et de confondre l’expertise et les institutions ?   A écouter Andrew Keen (auteur de « The Cult of the Amateur »), l’internet n’est pas une technologie mais une idéologie, reflétant les croyances des constructeurs de l’internet qui « questionnaient l’autorité par principe. » Continuer la lecture

La vie privée dans la mire – QuitFacebookDay

La notion de la vie privée est forcement subjective pour nous tous.  Culturellement, le français a tendance à être plus scrupuleuse que l’Américain dans sa vie privée aussi bien dans un cadre professionnel que dans sa vie personnelle que dans le cadre du web.  C’est normal, car en France, on ne fait pas des confidences à n’importe qui.  L’amitié se mérite, dit-on.  Mais, la question de la vie privée existe également en Amérique du Nord (voir, par exemple, QuitFacebookDay en dessous).  En tout cas, le souci sur la vie privée et le rôle de l’anonymat prend de l’ampleur partout, et particulièrement en France. Continuer la lecture