Le Sac en Supplément… mais deux fois? Chez Nicolas.

Chez Nicolas logoL’autre jour, j’ai acheté une bouteille de vin chez Nicolas (70 rue Miromesnil). J’ai une carte de fidélité Nicolas et c’est le magasin de vins que j’utilise le plus fréquemment quand j’en ai besoin — quoique ce ne soit qu’une fois tous les deux mois. Alors, cette fois-ci, j’achète une bouteille à 15 euros et la vendeuse me propose un sac. Je dis oui, paie et pars. Le lendemain, je faisais le tri des reçus dans mon portefeuille et par hasard je vois qu’il y avait deux sacs facturés avec la bouteille (à 15 cents chacun). Quatre jours plus tard, je passe devant le Nicolas en question et retrouve la même vendeuse. A ma surprise, elle se souvenait de ma visite. J’évoque le sujet de la surfacturation (sans avoir le reçu sur moi car je faisais un jogging) et elle me sort spontanément que j’avais hésité et que j’ai changé d’opinion (ex: non, ensuite oui, ou oui, ensuite non)! Elle m’a dit qu’elle l’avait enlevé. Mais le problème de son argumentation c’est qu’il n’y aurait jamais eu aucune raison de me facturer deux fois, même si j’avais changé d’opinion. Lire la suite

La Digitalisation de la Presse — En Quête de Solution

Télématin (France 2) a diffusé un reportage le 9 janvier 2016 sur l’état d’aLogo-Télématinvancement des journaux (officiellement « la presse écrite ») en 4 pays, et puis a fait un comparatif avec la France. « Comment les journaux résistent-ils face à Internet ? » Quels pays choisir, alors, pour évaluer le tournant digital des médias et la digitalisation de la presse ? Personnellement, j’aurais pris des pays tels que la Norvège (Schibsted) l`Allemagne, les États-Unis, la Corée du Sud ou encore l’Angleterre. Dans ces pays, le tournant digital est en plein fouet depuis un certain temps, et les médias ont dû prendre des grands virages face à une population digitalisée. Par curiosité, j’aurais peut-être voulu connaître l’état d’avancement en Chine et la Russie, là où il y a des enjeux de taille autour de la liberté de presse.

Mais, Télématin a choisi de regarder…. (roulement de tambour)… Lire la suite

La Liberté De Presse – Comment Bien La Défendre ?

La Pologne est en train de vivre un moment délicat, s’agissant du décret signé par Liberte de presse Polognele Président Andrzej Duda, où l’état prend le contrôle des médias publics. Ici l’article paru dans Le Monde. Le contrôle — et qui est propriétaire — de la presse est un des plus grandes problématiques au niveau systémique des nations. Le cas de la Pologne est dérangeant au plus haut pour ce pays à haut potentiel. Cependant, le contrôle et la possession des médias est un problème de taille dans plein de pays. La Pologne, jusqu’alors relativement considérée « libre » (46e rang) selon World Freedom Press, se verra chuter radicalement en 2016.

Dans un reportage sur l’émission Télématin (France 2) ce samedi dernier sur l’état d’avancement de la presse écrite en 4 pays étrangers, ils ont traité le cas de la Grèce, pays à l’origine de la notion de la démocratie. Dans ce reportage sur la Grèce, on a témoigné que le nombre de journaux imprimés est pléthorique. Ils ont en effet 13 quotidiens sportifs nationaux, avec 2 à 3 journaux par équipe de football. Sur le plan de presse nationale, « il y a 19 quotidiens nationaux généralistes, 8 économiques, 1 satirique, 23 hebdomadaires et 44 journaux régionaux. » Lire la suite

La Banque De Demain – Reflet D’un Monde En Train De Naître

Ma boussole bancaire

BANQUE DE DEMAINLe secteur de la banque – dans toutes ses formes – souffre de deux problèmes majeurs qui sont liés : il a perdu le « Nord » (sa mission et son cap stratégique) et la confiance de la plupart des clients et même des employés. Pour retrouver son Nord et ainsi remettre du sens, la banque de demain devra être entièrement centrée sur son client. L’innovation ne sera pas que dans les produits, mais dans la qualité du service et, en particulier, la personnalisation. En pensant aux usages et aux besoins réels du client, la banque de demain innovera notamment avec des services digitalisés et mobiles avec des applications bien pensées pour rendre la vie du client plus facile. Par exemple : un blog quotidien et une newsletter hebdomadaire avec les bons conseils, trucs et astuces et, selon le cas, une touche d’humour. L’expérience dans un lieu physique doit se transformer pour en faire un moment privilégié et personnalisé, commençant par une reconnaissance dès l’arrivée. Le service à la clientèle sera un facteur déterminant avec, au minimum, l’opportunité d’effectuer un appel ou chat 24/7. Enfin, les frais seront simples, clairs et transparents. Avec un Nord rétabli, il faudrait retrouver de l’émotion dans la relation avec la banque, malgré les régulations. A défaut, des acteurs plus proches des usages et envies des consommateurs vont créer des services bancaires plus simples, agréables et efficaces. Il n’est pas sans risque que la banque d’exception de demain pourrait s’appeler Apple iPay, Bankazon, Facebank ou Bitpay.

banque de demainCet article a été publié dans l’ouvrage La banque, reflet d’un monde en train de naître, paru le 9 octobre 2015, édité par Athling et compilé par Pierre Blanc, associé fondateur. Dans ce livre, il y avait des contributions de 120 personnes non banquiers, dont des amis: Hervé Kabla, Gilles Babinet, Yann Gourvennec et Alban Jarry.

Influence marketing et l’influence sur les marques en ligne – Que devrait-on en faire?

Influence marketing reste un domaine encore un peu flou pour beaucoup de dirigeants, mais ça continue à se développer. La semaine dernière Alban Jarry a publié, sur son blog, un tableau dans lequel figurait les top 10 influents pour 10 marques en France. Comme Alban précise, ces marques ont été « [s]électionnées à partir d’une liste publiée par LinkedIn en juin 2015, qui recense les 10 marques les plus influentes dans cet outil de communication professionnelle. » Ces marques comprennent: LVMH, L’Oreal, Orange, Renault, Axa, Total, Capgemini, Facebook, Twitter et bien sûr, Linkedin.

Chaque marque s’est vue dotée des top 10 influents utilisant l’outil Traackr. Il est à noter que ce classement change en temps réel et qu’il est issu de 3 éléments:

  • Reach mesure la taille de l’audience de l’influent.
  • Resonance mesure l’engagement de l’influent avec sa communauté en ligne.
  • Relevance mesure combien l’influent est pertinent sur le sujet. (Indice par lequel le tableau est ordonné).

Au total, parmi les 100 influents listés, il y a beaucoup de noms reconnus. Par ailleurs, il y a plusieurs personnes qui figurent deux fois, dont Eric Delcroix, Cyril Bladier, Aurelie Coudouel, Viviane Neiter et Alban, lui-même. Pour ma part, j’ai eu la chance d’être cité pour la marque LVMH (voir ci-dessous) — mais il convient de souligner que ces influents sont identifiés pour un moment donné et qu’il ne s’agit que de l’influence en ligne.

LVMH Influence

Parmi les 100 influents dans l’étude d’Alban, on peut aussi noter, avec ironie, que seulement une personne n’a pas de compte Twitter — et elle est la 2e plus influente sur Twitter! Apparement, son compte est actuellement suspendu.

Influence marketing – 6 actions à recommander

Si j’étais une marque, que ferais-je avec ces informations ? J’ai une liste de 6 actions à recommander:

  1. D’abord, vérifier si / comment l’influence est mesurée chez soi.
  2. Etudier (pour bien comprendre) les mécanismes de cet outil de mesure.
  3. Vérifier si les personnes citées sont listées chez (a) les RP, (b) la Community Manager et (c) le service à la clientèle.
  4. Est-ce qu’il y a des membres de son agence de Communication qui y figure et, si non, pourquoi pas ?
  5. Vérifier combien de ses propres employés sont susceptibles d’y figurer (pour les encourager) – ici j’ai reperé la présence de @CLandomiel pour Orange, par exemple.
  6. Vérifier la strategie du Groupe vis-à-vis influence marketing.

Le marketing de l’influence est un domaine en plein essor. Quoiqu’on en dise sur le concept de l’influence, je suis persuadé que les marques qui travaillent astucement avec les influents vont petit à petit prendre du terrain…

Vos réactions?

Par ailleurs, si vous voulez en savoir plus sur Traackr, j’ai tourné un entretien podcast avec Nicolas Chabot, en charge de EMEA.

Comment un dirigeant peut devenir un « Exécutif Digital » ?

Ceci est basé sur un discours livré aux Anciens (ou Alumni) de L’Oreal, lors d’un petit déjeuner à Paris récemment. Il s’agit de ma vision de la digitalisation des dirigeants : pourquoi et comment un dirigeant peut devenir un exécutif digital.

Ces jours-ci, beaucoup de dirigeants s’accordent tous à dire :

il faut aller vite vers le digital… que le digital est très stratégique. »

executif digital - myndset

« Ecoutez-moi les gars, c’est stratégique ! « 

Les Excuses

Mais quand il s’agit eux-mêmes de se mettre au digital (blogger, tweeter…), ils se contentent d’une liste d’excuses telles que : Lire la suite

Free wifi à bord? Les attentes du consommateur et le voyage consommateur

Eurostar, dans lequel je voyage fréquemment, m’a envoyé un email qui promettait un service « conçu pour moi » ! Des bonnes nouvelles, je me disais. Le voyage consommateur va s’améliorer ?

Eurostar free wifi - myndset digital strategyEn lisant rapidement la suite, je vois avec beaucoup de joie: le wifi gratuit.

Eurostar free wifi - myndset digital strategy

Comme je voyage régulièrement sur l’Eurostar, je me demandais comment ça se faisait que je n’avais pas repéré cette belle nouvelle à la gare récemment. Ainsi, je lis un peu plus attentivement l’annonce: il s’agit en fait d’un réaménagement avec une nouvelles flotte de rames en 2015. Non seulement, le wifi ne sera pas dans le train lors de mon prochain voyage, mais la nouvelle flotte ne sera opérationnel que « fin 2015. » Autant dire que ça pourrait venir début 2016 et nous n’en saurons pas plus.

Les attentes du consommateur

Le défaut de cette annonce est de penser que cela parait une bonne nouvelle pour le consommateur. Pour l’Eurostar et son équipe d’ingénieurs, avec son planning industriel, il est tout à fait possible que ce timing (fin 2015) semble comme demain. En revanche, pour le voyageur — le consommateur — c’est plus un rappel que le wifi n’est toujours pas disponible. Pour un consommateur qui voyage entre Londres et Paris pour le business, être connecté n’est plus une option. Et, nous savons pertinement que c’est possible techniquement. Le wifi est depuis longtemps disponible sur les trains de Thalès (le Groupe Thalès gère l’Eurostar aussi), sur le Shinkansen (le train au Japon qui roule à 320 kmh), le ICE (équivalent au TGV) en Allemagne, sur Amtrak, la ligne ferroviaire du côte Est aux Etats-Unis, pour ne pas oublier dans presque tous les les bus en Suède et en Californie (pour citer quelques exemples). Ainsi, on doit comprendre que techniquement, c’est possible.

Le voyage consommateur

Quand le management se met ensemble à réfléchir au « voyage consommateur, » il faut commencer par se mettre véritablement à la place du consommateur, dans son contexte, avec ses préoccupations et ses outils. Autrement, on n’arrive pas à se décider et se mobiliser pour faire les efforts nécessaires (y inclus le timing) pour vraiment satisfaire son client. Ainsi, on propose un wifi qui apparaitrait, dans les meilleurs de cas, en 12 mois. Et l’expression anglaise, « Time is Money, » prend toute sa valeur.

 

 

 

Twitter pour les Entreprises [infographie erronnée] – Dynamique ou Dynamite Entrepreneuriale?

L’infographie est un outil remarquable pour présenter des informations de façon ludique et créative. On en voit de toutes les couleurs ces jours-ci, vraiment….

Infographiquement parlant

Parmi les déboires, nous pouvons tomber sur des infographies avec des faits plus au moins justes, sans source, voire sans sens et complètement faux.  Ceci est d’autant plus alarmant quand l’infographie apparait dans un magazine de renom, et est produite par des journalistes professionnels.

Twitter pour les Entreprises

Dans le magazine Dynamique Entrepreneuriale (No. 42, Sept 2013), ils ont une double page dédiée à Twitter pour les Entreprises, un sujet qui me tient à coeur.

Dynamique Entrepreneuriale, Twitter pour les Entreprises, The Myndset digital marketing

Désolé pour la qualité de la photo — effet voyage !

La seule source (asterisk!) citée par Dynamique Entrepeneuriale est BuddyWeb*.  En recherchant, je trouve que cette agence est en effet l’auteur de leur propre infographie.    Une première erreur pour le magazine est de ne pas citer la date de ces informations, car l’infographie initiale a été publiée par BuddyWeb en mars 2013.  Cette édition de Dynamique Entrepreneuriale est apparue en septembre, donc six mois plus tard, autant dire dans le monde de l’internet, presque un demi-siècle, n’est ce pas ?  Sur aucune donnée apparait une référence ou source.  Pour beaucoup des chiffres, nous ne comprenons pas s’ils concernent la France ou le monde — si ce n’est par déduction.  Pour la répartition des âges (caisse en bas à gauche), ils font abstraction du dernier 3.5% pourcent « autres. »  Par ailleurs, en terme de pédagogie, ne peut-on pas qualifier quelques terminologies ?  Par exemple, c’est quoi un compte actif ?**  Je note que les derniers chiffres les plus récents que j’ai pus trouver, gràce à BusinessInsider, voisinent plutôt autour des 200 millions de comptes Twitter actifs.

La bataille des sexes

L’erreur la plus flagrante est ci-dessous:

Dynamique Entrepreneuriale, Twitter pour les Entreprises, The Myndset digital marketing

Et les 20% manquants?

Je suis peiné par cette infographie d’autant plus que je pense que Twitter est un outil formidable pour les entreprises et les dirigeants.  Mais, pour arriver à convaincre le management sur le serieux et l’intérêt de Twitter, il faut utiliser des chiffres qui parlent et qui sont credibles.

*Je suis désolé de cibler cette jeune agence, car je voudrais promouvoir les start-ups. Dans cet article, je porte mon attention et critique davantage sur le magazine.
** Un compte actif est un utilisateur qui utilise Twitter au moins une fois par mois.

Génération A pour Apprenante au Hub Forum 2012 – Guest post par @Yendial

La Generation Y en revue*

L’expérience digitale offre une vaste zone d’exploration et accès à des connaissances, qui changent la notion d’expertise. Aujourd’hui, en tant que consommateurs, patients et citoyens, nous pouvons vérifier plus facilement les informations. Le savoir est plus à disposition. Les experts sont ainsi challengés.

Les principes de la vie digitale

C’est une des problématiques clés des entreprises (et de la société) aujourd’hui face à des consommateurs et des « jeunes » qui veulent une communication et une action en accord avec les principes de leur vie digitale : plus transparente, moins arrogante, moins dogmatique, plus dynamique (voire en temps réel).

Soif d’apprendre

Malgré une pléthore d’information à portée de main, la jeune génération est très sensible au sujet de la formation, l’apprentissage.  Les enjeux clés pour les entreprises consistent, entre autres choses, de trouver, recruter, et retenir le talent et cela peut passer en grande partie en offrant un environnement apprenant.  Pour l’entreprise, d’ailleurs, l’intérêt est double car les anciens doivent pouvoir transmettre leur savoir (histoire, historiques et connaissances) aux jeunes entrants.  En deux, les entreprises doivent rester à l’affut des bonnes informations pour rester åa jour avec les nouveautés qui changent tous les jours.  Ainsi, non seulement les jeunes, mais toute l’entreprise doit passer dans un état d’esprit d’apprenant.  Le digital offre des moyens formidables, à partir du moment que l’attitude (de partage et de collaboration) y est.

Arrêter les belles paroles, passer à l’acte digital

Yves Grandmontagne de Microsoft, lors du Hub Forum 2012, a donné quelques exemples illustrant comment répondre à cette attente. Microsoft qui était une société extrêmement conservatrice et hiérarchique est devenue plus « cool » en passant davantage à l’acte et au digital.

Un exemple à suivre!

*Cette série de posts par Yendi Dial est inspirée par la participation au Hub Forum 2012. Yendi travaille au Myndset Company

MDF62: Florian Duval, PDG de La Boite à Slides pour les presentations pro

Bienvenue au Show Radio Minter Dialogue EMISSION # 62. Cette émission courte est avec Florian Duval, Directeur Général et fondateur de La Boites à Slides, une agence spécialisée dans la création de présentations, notamment sur Powerpoint. J’ai eu le plaisir de travailler avec Florian pendant le Forum Netexplo à l’UNESCO. Pour ceux qui cherchent à faire des présentations pro, je vous le conseille! Dans cet entretien, nous avons discuté de quelques clés pour réaliser une bonne présentation.

Lire la suite